AAA féminin : Trois-Rivières vers le Final Four, Varennes/St-Amable y croit toujours

Le AAA féminin n’est pas loin de rendre son verdict. Dans le groupe A, Mont-Royal Outremont et Trois -Rivières bénéficient d’une avance confortable. De son côté, Varennes/St-Amable croit encore pouvoir inquiéter le deuxième Longueuil dans le groupe B. Retour sur les matchs de dimanche.

Parti de très loin cet hiver, Mohamed Dridi a réussi « l’exploit » de remporter 15 points avec Repentigny à ce moment de la saison. Troisième du groupe A, celui qui comptait seulement 9 joueuses au mois de février voit Trois-Rivières, deuxième à neuf points. Le défi semble trop difficile à relever pour le technicien malgré sa victoire (2-1) face à Dorval : « On va tenter quand même de revenir, d’autant plus que les joueuses n’ont plus d’examens et sont complètement libérées. Mais notre objectif principal est désormais la Coupe. On a un match le 26 juillet et on jouera tous les matchs restants pour préparer cette compétition. » Trois-Rivières semble solidement accroché à sa deuxième place qualificative pour le Final Four et confirme ses prétentions grâce à cette victoire contre le Phénix (5-1) : « On avait à coeur de gagner ce match car nous avions fait match nul à l’aller, précise Durnick Jean, entraîneur adjoint. On était privé d’Audrey Lagarde blessée, mais l’équipe a pris conscience de son potentiel. Mais on ne parle pas encore du Final Four, on prend un match à la fois. » D’ailleurs, son prochain adversaire est Mont-Royal Outremont. Vainqueurs de Chaudière-Ouest (3-0), les joueuses de Lyonel Joseph s’affirment en tête : « Le score était acquis à la pause mais on n’a pas su aggraver la marque ensuite, regrette le coach. On doit encore travailler notre efficacité devant le filet. »

Dans le groupe B, Beauport a mis tout le monde d’accord rapidement. Vainqueur à Pierrefonds (2-3), Varennes-St-Amable croit encore pouvoir accrocher la deuxième place : « On va se battre pour, assure le coach Louis-Frédérick Levasseur. C’était une prestation globalement satisfaisante même si on arrache la victoire à la dernière minute. On aurait dû le faire bien avant. » Mais un élément a considérablement gêné le coach : « L’arbitre ne parlait pas un mot de français. Au point qu’il n’arrivait pas à lire les noms de mes joueuses sur la feuille de match. Comment peut-on dialoguer alors? Cela n’a aucun bon sang! » Dans le même temps, Longueuil conserve ses six points d’avance grâce à sa victoire à St-Léonard : « Les filles ont cherché à jouer comme lors de nos derniers matchs, se satisfait Gilbert Bayiha. L’apport des latéraux a été déterminant. La preuve :  les trois passes décisives de Melissa Proulx. Nous avons réussi une très belle première période lors de laquelle nous avons inscrit tous nos buts. »

Classement AAA

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

AAA : Le dernier quart d’heure sauve Mont-Royal Outremont de la menace Boucherville
PLSQ : Réduit à dix, St-Hubert fait la différence contre Fabrose
PLSQ : Prêts pour le choc entre Blainville et Mont-Royal Outremont