Alexia Rémillard, la renaissance en Or !

Alexia Rémillard a cru son rêve de joueuse de haut niveau brisé par une blessure grave au ligament du genou l’année dernière. Après un travail acharné, l’attaquante de 18 ans s’est remise sur pieds pour participer aux Jeux du Canada avec Team Québec… et remporter l’Or! L’aventure continue!

Le drame – 11 juillet 2016, Lakeshore U17 affronte Sainte-Eustache. Au duel sur un ballon aérien, Alexia Rémillard, joueuse prometteuse de Lakeshore, fait une mauvaise chute. « Ma jambe a craqué. Je suis sortie du terrain en marchant tout en pensant que ma blessure n’était pas aussi grave. » La kiné l’ausculte et recommande d’aller voir un médecin pour un problème au ligament. Le lendemain, c’est confirmé : déchirure complète du ligament croisé antérieur. Il faut opérer et réaliser un an de rééducation! « Je suis sortie du cabinet du médecin en pleurant, je ne l’ai pas laissé terminer ses explications. Je rêvais de faire partie de Team Canada, jouer les Jeux olympiques. L’une de mes dernières chances de me faire repérer était les Jeux du Canada. » Elle qui souhaitait intégrer une université américaine pour étudier en médecine… Une vie s’écroule…

L’espoir – Un mois après sa blessure dont une semaine passée en béquilles, Alexia croise Jessica Silva, sélectionneuse des U18 féminines, qui connait bien sa joueuse : « Elle m’a proposé de continuer à fréquenter le CNHP pour poursuivre ma rééducation. J’ai tout de suite accepté! Je n’ai pas forcément accès à un gym gratuitement avec deux thérapeutes pour m’aider. Je me suis arrangé avec mon CEGEP pour finir plus tôt et aller m’entraîner tous les soirs. C’était la meilleure option sinon ma rééducation aurait été plus longue. »

Un travail payant – Le quotidien est répétitif. La blessure a laissé des séquelles à corriger au plus vite : « J’ai perdu dix livres de masse musculaire à la jambe du fait de mon inactivité. Il fallait les récupérer. Après trois mois, je pouvais courir. » Le temps joue contre Alexia. Les sélections pour les Jeux du Canada approchent et se feront même sans elle durant l’hiver : « Oui, j’ai douté par moments de ne pas faire partie de l’équipe. Mais ma guérison s’est accélérée et j’étais rétablie 1 mois et demi avant la date prévue! Mais les coachs ne m’ont pas donné l’autorisation de jouer car je risquais une rechute. C’était très frustrant! »

La convocation – Début juillet, la sélection U18 de Team Québec affronte le Dynamo de Québec en match amical. Une dizaine de jours avant le début de la compétition! Alexia, qui a rejoué des bouts de match avec son équipe de Lakeshore, est convoquée : « Je n’avais pas perdu ma vitesse ni mon cardio. Mais tout allait beaucoup trop vite! J’étais clairement en manque de rythme. » Finalement, Jessica Silva choisit de l’emmener à Winnipeg pour disputer les Jeux du Canada : « J’étais surprise mais contente! J’avais tellement travaillé pour y participer! Je crois que la coach a vu mes efforts. »

Dans le grand bain – La semaine dernière, Alexia a participé à la domination du Québec aux Jeux du Canada et a contribué à la victoire finale! « Je ne pensais plus du tout à mon genou durant la compétition. C’était comme avant, je faisais les mêmes gestes sans retenue. Cette médaille d’Or était mon objectif personnel à court terme. On a réussi à marquer l’Histoire en devenant les premières Québécoises à l’emporter! »

L’avenir – Rétablie de sa blessure, ses rêves universitaires sont toujours d’actualité : « Je vais certainement partir aux États-Unis mais je dois d’abord voir si mon genou tient bon pendant un an. C’est la période la plus risquée pour les rechutes. »

La leçon – « Même si c’est difficile mentalement, il faut progresser tous les jours et ne jamais abandonner. Une opportunité viendra. La solution est en soi. J’ai pris les meilleures options en faisant confiance à mes coachs et j’ai réussi. Il faut travailler fort et toujours garder l’espoir. »

Alexia Rémillard – Vainqueur des Jeux du Québec (2012), du Championnat Canadien des Clubs (2015), des Jeux du Canada (2017), Soulier d’Or (2013) et Ballon d’Or (2015).

La rédaction de www.justesoccer.com

 

Autres articles intéressant

Nazim Belguendouz : « J’attends la liste du sélectionneur »
Hassoun Camara retrouve ses premiers amours avec le futsal
PLFQ : Sporting Montréal – FC Grenadiers en hommage à la carrière d’Hassoun Camara