Championnats canadiens : Les quatre finalistes québécois repartent avec de l’argent

Le Québec était la seule province a être présente dans les quatre finales U15 et U17 aujourd’hui. Mais les quatre représentants ont perdu, tous par un but d’écart. Rageant!

U15 – Facile vainqueur en demi-finale, les filles de Lakeshore avaient bon espoir de dominer la finale face à la Colombie britannique. Mais les joueuses de Sammy Nelson se sont inclinées dans les dernières minutes face à Mountain United (1-2). Chez les garçons, Panellinios a été surpris par les Ontariens de Woodbridge, équipe que les Montréalais avaient battu en phase de poule : « Notre adversaire nous a dominés sur le plan physique et l’arbitrage tolérant les a favorisés, explique l’entraîneur Yendrich Prosper. Mais ce n’est pas une excuse. Il fallait trouver des solutions et nous n’en avons pas été capables. Il nous a manqué ce petit quelque chose. » A la fin de la rencontre, un début de bagarre éclata entre équipes : « Les joueurs de l’Ontario ont chambré nos jeunes, poursuit le technicien. C’est dommage. Ce n’est pas comme ça qu’on voulait finir la saison. » Deuxième du championnat AAA, vainqueur de la Coupe du Québec et finaliste du Championnat canadien, Panellinios Montréal FC a réalisé une grande saison mais Yendrich Prosper attendait plus : « C’est un bon bilan mais on a touché le sommet sans y parvenir. Notre numéro 10 se blesse et la suspension d’un de nos attaquants pour trois matchs nous a fait mal. » Désormais, place à la saison 2019 avec une planification qui commencera dans quelques jours : « Je ne sais pas si je serai reconduit dans cette équipe, poursuit le coach. Je vais prendre du recul pendant deux-trois jours et on en reparlera. »

U17 – Après un parcours sans-faute, les joueurs de St-Laurent ont craqué en finale (2-1) contre la Colombie britannique. Lakeshore, de son côté, a aussi chuté contre la province de l’Ouest (2-1) : « C’était un match attaque contre défense et on s’y attendait, précise Nicholas Razzaghi, l’entraîneur québécois. Certains moments ont fait la différence et nous avons commis quelques erreurs. » Déçu de la médaille d’argent, le technicien retient tout de même une saison positive avec un effectif qu’il ne retrouvera sans doute pas à la reprise : « C’était formidable! Nous avons relevé des défis importants avec la gestion de la PLSQ et l’intégration de nouvelles joueuses. Le groupe a progressé dans la confiance cette année. »

Séniors – Les deux équipes de Beauport engagées ont eu des résultats mitigés. Après un premier match raté, la formation féminine a bien terminé pour remporter le Bronze alors que les joueurs de Samir Ghrib ont terminé à la sixième place.

Crédit Photo : Canada Soccer

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Samir Ghrib (Beauport) : « Nous sommes à notre place »
L’UQAM fête les 25 ans de son équipe de soccer !
Les Patriotes féminines font de la résistance contre les Carabins