Championnats canadiens : Panellinios-Montréal FC et Lakeshore en demi-finale, Beauport pour le Bronze

Il reste quatre représentants québécois en course en U15 et U17 à l’heure des demi-finales des Championnats canadiens. Panellinios, St-Laurent et Lakeshore jouent encore pour le titre tandis que les deux équipes de Beauport doivent gagner pour espérer le Bronze chez les seniors.

U15 – Battu hier par l’Ontario (0-1), Blainville sort de la compétition en quart-de-finale chez les garçons, tout comme Repentigny chez les filles. Lakeshore U15 a battu le FC Regina (4-2) et joue face contre les Ontariennes de Cumberland United à 14h30 au stade du Bois-de-Boulogne. De son côté, Yendrich Prosper prépare son équipe de Panellinios-Montréal FC avant le choc contre Edmonton dès 9h30 : « Il va falloir être prêt, prévient l’entraîneur montréalais. Notre quart-de-finale a été notre match le plus facile de la compétition (victoire 4-0 contre St John’s) et on a pu faire tourner l’effectif. Tout le monde est prêt car on s’attend à un match beaucoup plus compliqué contre l’Alberta. »

U17 – Vainqueur de St-John’s, St-Laurent poursuit son parcours sans faute dans la catégorie masculine. Les joueurs de l’Île-de-Montréal affrontent aujourd’hui Surrey, équipe recevant la compétition (match à 20h30, heure québécoise). Lakeshore a longtemps lutté avant de faire la différence hier contre Winnipeg (3-0) : « C’était difficile face à une équipe qui courrait en permanence, avoue l’entraîneur Nicholas Razzaghi. On a quand même su marquer des buts. Le score peut paraître flatteur même si on a contrôlé le match dans l’ensemble. » Désormais, c’est la surprenante équipe de Nouvelle-Ecosse, Suburban FC qui se dresse sur le chemin menant à la finale : « On progresse au fil de la compétition mais il faudra jouer encore mieux pour passer ce tour, lance le coach. Nous affrontons une équipe avec plus de qualités individuelles que notre rival de samedi. On a montré une belle solidarité défensive, il faut continuer. »

Seniors – Tenu en échec contre le Manitoba hier (2-2), Beauport végète à la troisième place de la phase de poule : « On est tombé sur une équipe très agressive réduite à dix avant la pause », explique l’entraîneur Samir Ghrib. Le champion québécois menait au score jusqu’à la 84e minute avant de craquer : « On reste invaincu mais c’est loin d’être suffisant, explique le technicien. Nous avons encore des regrets de notre match contre l’Ontario. » Malgré ce scénario, Beauport garde encore son destin entre ses mains puisqu’une victoire contre Holy Cross lui permettrait de prendre la deuxième place du groupe et de jouer la finale pour la troisième place.

Les joueuses de Samir El Akkati joueront pour la médaille de Bronze à 12h contre Holy Cross.

Crédit Photo : Soccer Québec

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

L’aventure du soccer se poursuit pour Maxime Oliveri au pays des kiwis
Julian Labalec (FC Gatineau) : « Je ne suis pas un entraîneur, mais plutôt un éducateur »
Chaudière-Ouest : « Rassembler un maximum de compétences au service des joueurs »