Christophe Blin : « Structurer tous les clubs de l’ARSQ »

Christophe Blin est devenu récemment le directeur technique régional de l’ARS Québec. Le technicien nous en dit plus sur son rôle alors que plusieurs clubs se développent pour parvenir à une reconnaissance nationale ou provinciale.

Christophe,quel est votre principal défi depuis votre récente nomination?

Nous sommes en ce moment très concentrés sur le programme de reconnaissance des clubs. En ce moment, trois clubs ont fait une demande nationale et sont en relation avec la Fédération du Québec. Les autres sont orientés vers une licence provinciale et je les aide à se structurer. La culture du dirigeant bénévole n’est pas forcément ancrée, des clubs sont dirigés par plusieurs villes, le centre de développement des clubs pour les U4 à U12… Je suis en train d’établir des documents références pour que les clubs puissent installer une structure de base afin de mieux s’organiser.

La région de Québec est riche de plusieurs clubs à haut potentiel compétitif. Qu’en est-il exactement?

On en saura plus à la fin du mois de mars. Les compteurs seront remis à zéro avec les exigences de soccer de qualité avec des critères clairement établis par la Fédération. Beauport, Phénix et Chaudière-Ouest ont fait part de leur envie d’évoluer dans le semi-professionnel. On verra qui sera retenu. La décision est entre les mains de la FSQ.

Vous succédez à Helder Duarte, emblématique personnage du soccer à Québec. Dans quel état d’esprit êtes-vous?

C’est sûr que je n’ai pas toutes les connaissances d’Helder sur tous les dossiers. Il accomplissait un énorme travail. Mais je me réfère facilement auprès de mes directeurs techniques. Nous sommes une équipe de quatre techniciens solidaires pour accomplir nos missions. Le plus difficile dans notre tâche est de réussir à communiquer tous nos projets aux clubs, d’harmoniser le travail et les compétitions.

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Le Défi Futsal invite tous les joueurs de soccer à courir pour la bonne cause
Angelo Jean-Baptiste (Fabrose) : « Mes équipes sont traditionnellement offensives »
PLSQ : Longueuil mise sur Karima Lemire