Des clubs de l’Outaouais enragent contre leur ARS !

L’intégration de plusieurs équipes de l’Outaouais dans une ligue ontarienne devait être une bonne nouvelle pour son ARS. Mais plusieurs clubs de la région accusent la direction de Soccer Outaouais d’avoir caché des informations afin de servir d’autres intérêts.

« Soccer Outaouais diffuse des informations partielles. Ensuite, on doit gérer l’incompréhension des parents! » Antony Ramel est en colère. Le directeur technique de Hull accuse la direction de l’ARS d’avoir travaillé en solo sur le dossier de rapprochement d’équipes jeunes à Ottawa, réduisant massivement les coûts et le temps de transport en comparaison avec les trajets vers Montréal : « Cette initiative était réservée juste aux U12 et U13 car nous attendions encore des réponses à nos questions concernant la possibilité d’accéder au AAA. On a eu plusieurs réunions cet hiver, tout le monde était d’accord et soudain, plus rien. Puis, nous découvrons que Gatineau mettra plusieurs équipes dans une ligue d’Ottawa. Les parents nous demandent alors pourquoi nous n’avons pas fait pareil. »

Le dirigeant explique son choix d’attendre avant de rejoindre la ligue : « On voulait savoir si la Fédération du Québec allait reconnaître cette division. C’est très important car, en cas de réponse négative, les joueurs ne pourront plus fréquenter le sport-études et nos équipes n’auront aucune chance d’accéder au AAA plus tard. Qu’en est-il du diplôme québécois des entraîneurs? Enfin, on voulait aussi savoir si cette intégration en Ontario était valable sur plusieurs années ou juste en 2018. Nous attendions des réponses de Soccer Outaouais avec une deadline prévue le 31 janvier. » La lettre de la Fédération de Soccer du Québec (voir ci-dessous) fut la goutte d’eau pour Antony Ramel : « On est les cocus de l’histoire! Elle date du 25 janvier et nous avons été mis au courant un mois plus tard! On avait aussi demandé de placer notre équipe féminine AA mais il n’y avait plus de place. On nous a proposé des ligues mineurs mais nous voulons le meilleur niveau possible pour nos jeunes. Donc nous sommes restés inscrits aux compétitions de l’ARS St-Louis. »

De son côté, Bruno Drollon, directeur technique d’Aylmer, exprime son ras-le-bol : « C’est scandaleux! 500 000$ d’économie sont annoncés grâce à cette initiative! Je veux bien qu’on me le prouve! Et qui économise sur cette somme astronomique? L’ARS? Les clubs? Les parents? Cela fait des semaines que nous n’avons pas de compte-rendu sur ce rapprochement et nous devons constamment nous justifier auprès de parents en colère! » Présent depuis dix ans dans l’Outaouais, le technicien veut du changement : « Avec Hull, nous avons été les premiers à vouloir ce rapprochement avec l’Ontario. Cela fait des années que le soccer n’avance pas ici. L’argent prime sur le développement. »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Julian Labalec (FC Gatineau) : « Je ne suis pas un entraîneur, mais plutôt un éducateur »
Chaudière-Ouest : « Rassembler un maximum de compétences au service des joueurs »
FC Mont-Bruno – Ste-Julie, un nouveau géant en Montérégie ?