Fabien Cottin quitte Chaudière-Ouest et le soccer civil

Entraîneur depuis trois ans à Chaudière-Ouest, Fabien Cottin a décidé de ne pas renouveler son entente avec le club de la Rive-Sud de Québec. Le technicien assure prendre du recul dans le domaine civil temporairement ou définitivement.

Fabien, pourquoi quitter Chaudière-Ouest après trois ans de service?

C’est une entente prévue de longue date. Je m’occupais de l’équipe féminine élite durant trois ans et ensuite on se posait la question sur la continuité de notre collaboration. J’ai choisi d’arrêter car la flamme intérieure est un peu moins présente après quinze années à entraîner à ce niveau. Est-ce une décision temporaire ou définitive? Je ne sais pas encore.

Plus précisément, quelles sont les raisons qui vous ont amené à cette décision?

D’abord, je veux profiter d’un été sans stress, sans obligation. Ensuite, je constate que le réseau de compétition AAA et l’évolution de ses réformes n’ont pas fait en sorte que les jeunes soient mieux formés. Je préfère donc me retirer que de rester frustré. Aussi, le conflit civil et universitaire devient vraiment pesant à la longue lorsque l’on voit des athlètes moins motivés en septembre vis-à-vis du projet d’une saison. C’est très frustrant aussi. Aussi, le dépistage de Soccer Canada me dérange dans le sens où des joueuses comme Évelyne Viens n’ont jamais été retenues en sélections jeunes. Pourquoi ne pas tester un maximum de joueuses? Je ne comprends pas ce fonctionnement. Dans toutes les sélections nationales, quand une pépite émerge, on la confronte au meilleur niveau pour voir comment elle se comporte. On est en présence d’une joueuse qui fait parler d’elle au niveau provincial et universitaire aux États-Unis et on ne la teste pas. Il faut dire qu’en quatre participations à un Championnat canadien, je n’ai jamais vu un recruteur national.

Qu’allez-vous faire aujourd’hui?

Je continue mon emploi à temps plein à l’école secondaire du Juvénat Notre-Dame Mais j’aime toujours le soccer civil. Je suis attaché à la valeur de donner l’accès au soccer à tous et non uniquement à ceux qui jouent en universitaire. J’y ai vécu de superbes années d’ailleurs avec des gens compétents et formidables! Je regrette néanmoins que les athlètes sont moins engagées que par le passé. Alors face à tout cela, j’ai décidé de ne pas faire l’année de trop, de laisser ma place aux jeunes qui ont une flamme plus intense que la mienne.

Quels sont les souvenirs les plus marquants?

Je garde en mémoire l’année 2007 avec le Dynamo de Québec. Nous avions réalisé le triplé Ligue Élite, Coupe du Québec et Championnat canadien. C’est le genre de saison qu’on risque de vivre qu’une seule fois dans sa carrière. Le projet est solide, la compétence de chaque membre du staff (adjoint, gérant d’équipe, physiothérapeute, préparateur athlétique) sait faire la différence dans les moments cruciaux. Les athlètes sont dotés d’un état d’esprit irréprochable et croient véritablement que tout est possible et s’investissent donc totalement. Le tout forme un groupe uni, soudé, prêt à tout. En plus, quand tous les astres sont alignés, et que le petit facteur chance vous est favorable, le succès n’est alors jamais très loin.

Palmarès : 

  • 13 années de coaching en ligue élite
  • 1 année en championnat Espoirs U13
  • 1 années en W-League (semi-pro)
  • 1 Coupe Québec-Ontario
  • 6 fois vainqueur de la ligue Élite
  • 3 fois vainqueurs de la coupe du Québec AAA
  • séries éliminatoires de la W-League (année inaugurale de l’Amiralde Québec)
  • 4 participations au Championnat canadien des clubs (2 quatrièmes places, 1 médailel de bronze, 1 médaille d’or)
  • 1 participation au Championnat canadien des sélections (équipe du Québec U16F) ; médaille d’or
  • Entraîneur de ligue élite
  • Adjoint à la direction technique de l’ARSQ
  • Directeur technique du Dynamo de Québec
  • Entraîneur sports-études
  • Directeur technique du club de la Haute St-Charles et membre du CA

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

André Bona drafté par les Wanderers d’Halifax (CPL)
Les Carabins savourent leur premier titre national masculin
Les routes du FC Gatineau et de Sylver Castagnet se séparent