Final Four : Longueuil a attendu son heure à Trois-Rivières

Longueuil a battu sèchement Trois-Rivières (1-4) samedi lors de leur premier match comptant pour le Final Four féminin. Les joueuses de Gilbert Bayiha ont fait la différence en deuxième période.

Trois-Rivières regrette le fait d’avoir manqué le but du break. Après l’ouverture du score, Lagarde partait en échappée face à la gardienne Vezina et voyait sa tentative repoussée par le poteau : « On était bien dans le jeu en première période, estime l’entraîneur Durnick Jean. Peut-être que si on avait une avance de deux buts, les choses se seraient passaient différemment. » Longueuil revenait au score en deuxième période sur un tir en pleine lucarne de Bennhaila (1-1, 58e). Deux minutes plus tard, Sedki donnait l’avantage sur un coup franc au premier poteau (1-2, 60e) avant que Bennhaila trouve encore le chemin des filets (1-3, 62e). « Nous avons eu une expulsion qui nous a déboussolés, regrette le coach de Trois-Rivières. Cela nous a affectés car on savait que notre attaquante sera absente contre Mont-Royal Outremont lundi. Ce n’est pas fini car si on bat les Griffons et que Beauport bat Longueuil, on pourrait tout jouer lors du dernier match. »

Ham inscrivait le dernier but du match (1-4, 88e) et Gilbert Bayiha ne cachait pas sa satisfaction à l’issue de la rencontre : « On était meilleur dans le jeu. Je suis heureux de notre tenue du ballon en deuxième période même si ensuite nous étions plus brouillons en supériorité numérique. Maintenant, l’objectif est de ne pas perdre contre Beauport et d’être performant pendant 90 minutes lundi. »

TROIS-RIVIERES – LONGUEUIL : 1-4 (1-0)

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Daivy Makunza (Longueuil) : « Beaucoup d’événements racistes passés sous silence »
Insulte raciste : le joueur du FC Lanaudière présente ses excuses publiques
Shany Black (UQTR) : « Aucune marge de manoeuvre »