Georges-Éric Painson : « En Haïti, si on frappait mal le ballon, on faisait des pompes »

Georges-Éric Painson s’est fait remarqué en PLFQ puis en AAA grâce à sa frappe de balle. Le milieu de Mont-Royal Outremont revient sur le début de saison de son équipe et de sa technique pour frapper aussi fort.

Avec les Grenadiers en PLFQ, c’est lui qui est en charge des penaltys : « Frapper fort ne donne pas le temps au gardien de réagir, explique Georges-Éric Painson. Il doit deviner où je vais la mettre et c’est très aléatoire. » Sous le maillot des Griffons, c’est aussi lui qui est en charge des coups francs. Il a d’ailleurs marqué le but vainqueur sur coup de pied arrêté contre Salaberry (2-1), puis sur un tir dévié face à Boucherville (1-0). Cette force dans les jambes, le joueur de 28 ans l’a acquise durant sa formation au FC Shana (Haïti) : « On avait l’habitude de courir avec un joueur sur le dos, explique-t-il.  J’ai aussi eu une période lors de laquelle j’étais gardien et j’ai pu travailler les dégagements. Mais lorsque j’étais adolescent, les éducateurs nous obligeaient à tirer des 35 mètres. Attention! Ce n’était pas des tirs lobés. La trajectoire devait être rectiligne et le ballon ne devait pas rebondir avant la ligne de but. Si on frappait mal le ballon, on faisait des pompes. Alors on s’appliquait. Encore aujourd’hui, je m’entraîne seul au parc. »

Arrivé au Québec en 2006, le jeune joueur intègre rapidement Mont-Royal Outremont : « C’est mon club. Lorsque je suis arrivé, j’étais blessé alors j’ai commencé en A. Rapidement, je suis arrivé en U18 AA puis dans les trois équipes séniors. J’ai gagné la Coupe du Québec avec Luc Brutus. en 2011 » Aujourd’hui, il évolue en AAA et Mont-Royal Outremont est leader à égalité de points avec Beauport. Un classement pas trop attendu en ce début de saison pour une équipe qui s’est reconstruite autour du nouveau coach Mohamed Ariba : « On a pu commencer notre préparation plus tôt dans la saison que d’habitude car il a un accès à un gymnase. Il a aussi priorisé les travailleurs. Il a instauré plus de discipline sans faire attention au nom de certains joueurs plus reconnus. » Ce début de saison réussi donne-t-il des idées à son équipe? « On veut aller le plus loin possible mais on sait que nous ne sommes pas attendus, poursuit Georges-Éric Painson. On ne se met pas une énorme pression. » Mais nul doute que si l’occasion se présente, il n’hésitera pas à tenter sa chance des trente mètres : « Je suis là pour ces ballons-là! »

MONT-ROYAL OUTREMONT – LAKESHORE, samedi 21h, TMR REC 3

Classement AAA

Photo : Kader Khedaim

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Coupe PLSQ : Blainville et Mont-Royal Outremont éliminés, les jeunes surprennent
Les joueuses de l’UQAM s’offrent de l’espoir pour les séries
Longueuil : « La chose la plus ignoble que j’ai vécue sur un terrain »