Jimmy Briand ne signe pas à l’Impact de Montréal suite à des exigences jugées « importantes » par le club

L’affaire semblait ficelée. Mais aujourd’hui, l’Impact de Montréal a assuré que Jimmy Briand n’évoluera pas sous les couleurs Bleu-Blanc-Noir suite à des demandes improtantes du clan , selon le club. Retrouvez ici les exigences les plus folles des joueurs professionnels mises sur les contrats.

Lors de la signature de son contrat à l’Anzhi Makhachkala au sud de la Russie, Samuel Eto’o ne se voyait pas rester dans ce coin isolé et voulait vivre à Moscou. L’attaquant camerounais a ainsi pu profiter d’un jet privé pour se rendre aux entraînements.

Ronaldinho avait demandé au club mexicain de Queretaro :

  • Une maison avec piscine
  • Un terrain de football dans une plage
  • Un terrain de futsal
  • 4 majordomes à son service

Sous contrat au PSG, Thiago Silva bénéficie de plusieurs privilèges :

  • Le club a payé les impôts du joueur alors qu’il jouait en Italie (2,5 millions d’euros)
  • une prime de 33 333 euros en cas de respect des règles d’éthique (ne pas parler négativement du club dans un espace public, être courtois…)
  • huit allers retours Paris – Rio en classe affaire pour lui et sa famille
  • une prime de 350 000 euros s’il participe à 60% des matchs officiels de la saison

Gervinho a exigé au club chinois de Hebei Fortune FC :

  • Une plage privée
  • Un palace pour lui et sa famille
  • Un hélicoptère
  • Des billets d’avions pour retourner chez lui, quand il le voulait

La société Panini a versé 50 000 dollars à Neymar et Cristiano Ronaldo pour signer six cents autographes sur des vignettes.

Adebayor a tenté de négocier avec l’Olympique lyonnais mais le club français a finalement refusé :

  • Un palace en Corse
  • Un hélicoptère
  • Un chef privé
  • Et le numéro 10 d’Alexandre Lacazette

Invité à un match de charité « Les amis de Lionel Messi contre le reste du monde en 2013 », Fabio Capello a demandé 50 000 dollars et un logement luxueux.

Dennis Bergkamp a le mal de l’air. Si bien qu’au moment de signer à Arsenal, l’attaquant hollandais a négocié une prime lui permettant de ne pas participer à un déplacement lors duquel l’avion est nécessaire.

Au moment de signer à Barcelone, Neymar a signé deux clauses importantes : une prime de 2,5 millions d’euros lui sera versée s’il ne conteste pas les choix de l’entraîneur. Aussi, tous les deux mois, ses amis brésiliens pouvaient venir lui rendre visite, voyage tous frais payés par le club.

Le Suédois Stefan Schwarz avait rejoint Sunderland. en 1999. Le transfert de 6 millions d’euros représentait une grosse somme pour le club anglais. Si bien que les dirigeants ont pris soin de lui faire signer une clause l’interdisant d’aller dans l’espace, lui qui avait déclaré auparavant avoir envie d’y aller en 2002.

Crédit Photo : Ouest France

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Les U15 de l’Impact de Montréal ont gagné sans convaincre
Simon Gatti (recruteur en chef de l’Académie de l’Impact) : « On prête attention à l’attitude des joueurs »
L’Impact de Montréal veut Hatem Ben Arfa