L’année gagnante d’Omar Kreim !

2017 est une saison exceptionnelle pour Omar Kreim! Ce jeune milieu de terrain de 22 ans, originaire du Maroc, a remporté hier la bannière provinciale avec les Carabins et fut nommé Ballon d’Or LSEQ une deuxième fois consécutivement pour ses prestations avec le FS Salaberry. Déjà nommé joueur d’Excellence universitaire la semaine dernière, il a aussi remporté la bannière d’hiver, la PLFQ avec le Sporting Outlaws et participé aux séries AAA avec le FSS.

Omar,  Que retenez-vous de toutes ces récompenses et que représentent-elles?

En vérité, que ce soit en senior AAA ou en universitaire, j’ai toujours été mis dans de bonnes dispositions par mes coéquipiers et mes entraîneurs pour pouvoir m’exprimer librement sur le terrain. Et c’est grâce à ça que je peux contribuer à ma façon au succès de l’équipe. Certes, ces réalisations représentent énormément pour moi puisque ça vient en quelque sorte confirmer que j’adopte la bonne façon pour aider le groupe.

Avec Salaberry, vous avez réalisé un grand parcours pour finir en séries. Comment définiriez-vous cette équipe? Que s’est-il passé lors des séries?

Je dirai que l’équipe senior de FSS a une âme, une rage de gagner que j’ai peu vu dans mon parcours. Nous avons connu une bonne saison et de bonnes séries, malgré le peu de support qu’on a reçu. C’est sûr que d’être absent le dernier match des séries qui pouvait nous donner accès au championnat canadien, dû au début de la saison universitaire, a fait du mal à l’équipe, mais les entraîneurs ont été compréhensifs.

Dans quelle mesure votre jeu a-t-il évolué par rapport à la saison dernière? Quels sont vos principaux axes de progrès?

Je dirai que je suis un peu plus calme balle au pied, ce qui me permet de trouver plus d’options. Aussi, ma capacité physique s’est grandement améliorée par rapport aux saisons précédentes.

Les Carabins ont impressionné par leur manière de jouer cet automne. Dans quel état d’esprit allez-vous au championnat national?

On aborde le championnat canadien avec une certaine confiance, mais on sait très bien que le plus gros du travail reste à faire et que ça va se jouer sur des petits détails. On se concentre sur notre prochain match comme on l’a fait durant toute la saison.

N’êtes-vous pas curieux d’aller voir encore plus haut voir si vous pouvez avoir le niveau?

C’est certain que si une bonne occasion se présente, je n’hésiterais pas. Par ailleurs, je n’ai rien eu de tangible pour l’instant. Je suis heureux et satisfait dans l’organisation des Carabins qui me permet d’allier école et sport.

Crédit Photo : Audrey Magny

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Andy Kontogiannis (Panellinios) : « En tant que président c’est impardonnable, mais… »
Le match Montréal City – Milanello perturbé par des insultes racistes, misogynes et homophobes?
Daivy Makunza (Longueuil) : « Beaucoup d’événements racistes passés sous silence »