L’ARS Laval comblée par 2018 et emplie d’espérance pour ses jeunes

Elue ARS de l’année lors du Gala de la Mi-Temps de Soccer Québec, Laval a connu une saison riche avec l’organisation d’un championnat canadien, l’apparition du semi-professionnel et plusieurs distinctions individuelles. Mais la direction régionale est aussi confiante en l’avenir dans le soccer compétitif.

L’ARS Laval a vécu une année 2018 bien remplie. La structure régionale a organisé le Championnat canadien U15 au complexe sportif du Bois-de-Boulogne en fin de saison. Un challenge d’une semaine : « Ce n’est pas la première fois que nous l’organisions même si auparavant la Fédération était davantage engagée, rappelle Marie-Ève Simard, coordonnatrice aux événements. Cette fois, l’ARS a plus de responsabilités et nous avons beaucoup appris. Il a fallu gérer le transport, l’hébergement et la restauration. Le plus gros défi était de trouver des personnes impliquées car l’événement était organisé de jour pendant une semaine, alors qu’il y avait aussi d’autres événements dans le même temps. »

Riche de cette expérience dans l’élite « amateur », l’ARS a vu aussi l’apparition du semi-professionnel avec Fabrose et Monteuil, qui présenteront finalement deux équipes chacun en 2019 : « C’est une véritable opportunité pour nos jeunes, appuie Marie-Ève Simard. Surtout du côté féminin où les joueuses n’avaient pas de débouchées. » Ainsi, les deux clubs semblent prendre l’ascendant pour devenir des locomotives régionales et des fusions avec des structures comme les Etoiles de l’Est ou Centre-Sud pourraient être à l’étude mais les projets sont à l’aube de leurs réalisations. De nombreuses discussions doivent avoir encore lieu. En attendant, plusieurs individualités se sont distinguées comme Christina Gentile, gardienne de Monteuil et gants d’or U17, les arbitres Lyes Arfa, arbitre masculin PLSQ de l’année, et Serge Topalian, nominé dans la même catégorie, Sophie Thérien, Ballon d’Or en PLSQ féminine et Laurence Hamel, Ballon d’Or futsal.

La rédaction de www.justesoccer.com

 

Autres articles intéressant

L’aventure du soccer se poursuit pour Maxime Oliveri au pays des kiwis
Julian Labalec (FC Gatineau) : « Je ne suis pas un entraîneur, mais plutôt un éducateur »
Chaudière-Ouest : « Rassembler un maximum de compétences au service des joueurs »