Le Phénix fonce vers le Final Four après avoir battu St-Léonard

Net vainqueur de St-Léonard dimanche (0-3), le Phénix compte désormais trois points d’avance sur son rival Panellinios, avec une différence de buts particulière favorable. Le Final Four se rapproche considérablement pour les protégés de Kevin Butler à trois matchs de la fin du championnat.

Dans une rencontre engagée, Phénix se procurait la première occasion sur une ouverture de Trudelle pour Djemba lancé côté droit. Le centre en retrait de ce dernier trouvait Lucumi dont la reprise fut repoussée par le gardien Pelcar (7e). St-Léonard aurait pu ouvrir le score à son tour sur un coup de pied arrêté : le centre d’Herrerra Lambur fut à deux doigts d’être repris de la tête par Venturini, face au but (9e). Le Phénix tentait sa chance de loin par Seck (14e) qui ne cadrait pas sa frappe (14e) et Trudelle, dont le coup franc fut repoussé par Pelcar (23e). Le gardien montréalais eut ensuite un réflexe incroyable sur une tête à bout portant de Lucumi (34e). Finalement, Trudelle trouva l’ouverture sur un coup franc direct complètement excentré qui loba tout le monde pour finir dans la lucarne (0-1, 35e).

St-Léonard eut une réaction en début de deuxième période avec une échappée de Garcon mais ce dernier manqua son geste face au but (47e). Le Phénix ne prenait pas de risque et attendait son heure. Elle faillit arriver sur une frappe puissante de Djemba que Pelvar détourna au-dessus de sa barre transversale (53e). Trudelle centra pour Barrette en position de marquer mais Painson se jeta pour enlever l’offrande (61e). Finalement, le Phénix faisait la différence sur un nouveau coup de pied arrêté : Djemba se jeta pour reprendre le centre du bout du pied (0-2, 68e). Barrette tuait le match en battant Pelvar après avoir résisté au retour d’un défenseur (0-3, 77e).

ST-LEONARD – PHENIX : 0-3 (0-1)
Buts : Trudelle (35e), Djemba (68e), Barrette (77e).

Ils ont dit

Antoine Katako (St-Léonard) : « On n’arrive pas à faire la différence dans nos temps forts. Le Phénix était plus mature dans la gestion de ses temps faibles. On est jeune, on apprend. Trois U18 étaient alignés au coup d’envoi. On prépare le groupe pour l’année prochaine. La qualité des joueurs est là. »

Emile Gotbout-Garon (Phénix, adjoint de Kévin Butler) : « Il a fallu 10-15 minutes pour rester compact défensivement. Ensuite, nous avons pris le contrôle du match. On a gagné la bataille du milieu de terrain. Pour jouer deux matchs en moins de 24 heures, nous avons fait une grosse préparation d’avant-match. On a suivi un programme de notre préparateur physique. Maintenant, tous les matchs qui arrivent seront des finales pour nous. »

La rédaction de www.justesoccer.com

 

 

Autres articles intéressant

André Thomas (Chevaliers) : « On va jouer la gagne! »
Antony Ramel (Gatineau, PLSQ-M) : « Prenons exemple sur le FC Lanaudière »
Sandro Grande (Monteuil) : « Faire 22 points? Je suis content! »