Le réveil vain et tardif de Panellinios face au Mistral de Sherbrooke

Le Mistral de Sherbrooke s’est imposé chez son dauphin Panellinios (2-3) hier au parc Jarry. Si la formation de l’Estrie a quasiment validé son billet pour le Final Four, les Montréalais sont en ballottage défavorable dans leur duel avec le Phénix.

Panellinios tentait de faire le jeu mais ne trouvait pas de solution offensive. Au contraire, le Mistral profitait des espaces à l’image de NKoghe mais l’attaquant manquait d’efficacité alors qu’il était lancé seul face au but (4e, 6e, 17e, 22e, 27e). Finalement, les Estriens trouvaient l’ouverture sur un coup du sort : Aubin déborda côté gauche et centra fort devant le but. Au premier poteau, Lalonde tenta de dégager le ballon sous la pression de NKoghe mais trompait son propre gardien (0-1, 26e). Panellinios parvenait à trouver une situation intéressante sur un coup franc de Samb qui atterrit sur la barre transversale (32e). Mais c’est le Mistral qui aggravait la marque sur un débordement de NKoghe dont le centre devant le but trouvait Aubin, buteur face à des cages vides (0-2, 37e). Encore sur le côté gauche, Temguia centra à son tour , Aubin laissa passer le ballon pour Hamel qui battait le gardien Maldonado Nunez (0-3, 45e).

Panellinios redoublait d’efforts en début de deuxième période et, sur un service de Cevik, Stanley tenta sa chance dans la surface de réparation mais la frappe manquait de puissance pour inquiéter Goulet (46e). Servi par Hamel, NKoghe fut tout proche d’inscrire le quatrième but mais Maldonado Nunez sortait bien devant l’attaquant du Mistral (47e). Cevik trouvait encore Stanley dans la surface mais le tir heurta la barre transversale (54e). On retrouva les deux hommes quelques minutes plus tard mais Stanley laissa filer de quelques centimètres le ballon, ce dont profita Goulet pour dégager. Sur le contre, Aubin manqua le cadre de justesse (61e). Servi en profondeur par Hamel, NKoghe s’excentra en dribblant Maldonado Nunez et centra mais Lindor dégagea devant sa ligne de but (63e). Samb réalisa une transversale pour Dowding-Lattimore qui se retrouva seul face à Goulet mais le gardien du Mistral eut le dernier mot (71e). Le portier estrien fut une nouvelle fois sollicité sur un corner repris par Desir au deuxième poteau (76e). Finalement, Lalonde centra pour Samb qui, de la tête, devança la sortie de Goulet (1-3, 77e). Panellinios se mit à espérer mais, sur un contre du Mistral, Lindor taclait à retardement Fontaine et se faisait expulser (80e). Panellinios jetait ses dernières forces dans la bataille et sur un ultime centre de Robert, Dowding-Lattimore trouvait le chemin des filets à bout portant (2-3, 90e).

PANELLINIOS – MISTRAL DE SHERBROOKE : 2-3 (0-3)
Buts : Samb (77e), Dowding-Lattimore (90e) pour Panellinios ; Lalonde (26e, csc), Aubin (37e), Hamel (45e) pour le Mistral de Sherbrooke.

Ils ont dit

Etienne Bebisiguile (Panellinios) : « C’est un jour sans. On n’était pas là. Peut-être est-ce la chaleur? Certains joueurs travaillaient et sont arrivés tard. Dès qu’on a encaissé le premier but, on a baissé les bras. Pourtant, on avait les moyens de faire quelques chose aujourd’hui. On s’est réveillé à dix minutes de la fin. Si on avait joué toute la rencontre ainsi, l’issue du match aurait pu être différente. On a grillé notre joker dans la course au Final Four. Le Phénix nous passe devant au classement grâce à la différence de buts particulière. On ‘na plus le choix. »

Vincent Orsida (Mistral de Sherbrooke) : « C’est une satisfaction car on doit être une des rares équipes à avoir marqué trois buts ici malgré cinq joueurs majeurs absents. Pourtant on doit tuer le match! On a fait un grand pas vers le Final Four tout en envoyant un signal fort : nous sommes invaincus depuis la première journée! On veut la première place pour jouer la demi-finale à domicile et organiser une belle fête. »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Vincent Orsida à la tête du AAA de Boucherville!
Antoine Katako : direction Monteuil!
Edmond Foyé : « Je suis affectivement lié à l’ARS Québec »