Les meilleures universités américaines en repérage au club de Monteuil

La semaine dernière, 35 universités, dont certaines parmi les plus prestigieuses d’Amérique du Nord, sont venues au stade Lausanne de Laval afin de superviser et délivrer des bourses à des Canadiennes. Tout le monde semble avoir trouvé son compte.

Marco Masucci a entraîné aux Etats-Unis par le passé. Si bien que le directeur technique de Monteuil a mis en route son réseau pour attirer les yeux des entraîneurs de prestigieuses universités vers ses joueuses pendant un stage de trois jours. Yale, Princeton ou encore Harvard étaient présents : « On veut offrir quelque chose de plus après l’élite québécoise à nos joueuses, explique le dirigeant. On ne veut pas empêcher à une personne brillante d’atteindre son objectif académique. Néanmoins, même si les compétences en terme de soccer sont importantes, le parcours scolaire l’est tout autant pour entrer dans certaines institutions. »

35 universités sont venues au stade Lausanne la semaine passée pour observer 70 joueuses venues de Laval mais aussi d’Ottawa et Toronto. Les principaux établissements québécois ont bien entendu répondu positivement à l’invitation : « Monteuil possède une génération féminine U15-U18 très talentueuse, poursuit Marco Masucci. Toutes les filles du club ont décroché une bourse. Aucun entraîneur n’est reparti bredouille, c’est un élément très positif pour la suite! » Car ce coup d’essai en appelle d’autres et le rendez-vous est déjà pris pour la saison prochaine. Le DT s’y est préparé : « Le stage sera ouvert aussi aux garçons. Le club consolide son image et nous voulons proposer une valeur ajoutée à nos jeunes au-delà de gagner des matchs! »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

André Thomas (Chevaliers) : « On va jouer la gagne! »
Antony Ramel (Gatineau, PLSQ-M) : « Prenons exemple sur le FC Lanaudière »
Sandro Grande (Monteuil) : « Faire 22 points? Je suis content! »