L’UQAM compte ses blessées

L’UQAM est empli d’espoirs avant son quart-de-finale face aux Stingers de Concordia pour les séries d’hiver. Mais Alexandre Da Rocha, l’entraîneur, doit composer avec plusieurs joueuses indisponibles.

Alexandre, êtes-vous confiant avant cette rencontre?

On a gagné 2-1 en championnat mais Concordia est une équipe qui s’est vraiment améliorée par rapport à cet automne, comme les Patriotes. Nous prendrons ce match très au sérieux. Les Stingers peuvent nous surprendre.

Quel sera l’une de vos principales force dans ce match?

Il faut que nous continuons à conserver le ballon. C’est comme cela que nous trouverons des brèches. Dans le même temps, il faudra aussi rester concentré sur notre placement. Nous avons prouvé la semaine dernière contre le Rouge et Or (0-3) qu’en se serrant les coudes, nous pouvons faire de bonnes choses. Nous avions résisté une heure en infériorité numérique avant d’encaisser un but.

Avez-vous encore des soucis d’effectif?

Oui, nous sommes justes. Nous avons eu affaire à une cascade de blessures. Nous étions douze dimanche dernier avec deux joueuses diminuées. Cette semaine, je devrais récupérer trois filles, tout cela sera confirmé jeudi soir.

Propos recueillis par www.justesoccer.com

Quart-de-finale : Stingers de Concordia – Citadins de l’UQAM, dimanche 19 mars, 12h au Stinger Dome.

Autres articles intéressant

Kambiz Ebadi : « On travaille pour mettre les matchs de PLSQ en live pour la saison 2018 »
Les transferts PLSQ 2018
PLFQ : Les Vikings, une équipe pas si surprenante que cela