L’UQTR féminin s’en sort avec un bon point contre McGill

Chahuté par moments, l’UQTR repart du stade Percival-Molson avec le point du nul (0-0). Les Martlets restent avec leurs regrets.

Les deux équipes n’arrivaient pas à créer beaucoup de danger en ce début de match. Finalement, c’est Bouchard qui se procura la première occasion sur un coup franc lointain que la gardienne montréalaise Dubois détourna en corner (22e). Brunelle répliqua par un tir dans la surface de réparation mais la tentative manquait de puissance pour inquiéter Lambert (24e). La gardienne trifluvienne fut encore sollicitée sur un long ballon de Brunelle pour Lore. Lancée en pleine course, elle percuta l’attaquante mais sans mal (26e). McGill commençait à pousser sérieusement et sur un centre, Sturgess reprenait d’une demi-volée qui finit sa course sur le poteau (34e)! La buteuse tenta une nouvelle fois sa chance de loin mais Lambert captait sans problème (40e). Un centre de Lore fut intercepté par la portière devant Ducharme (43e).

L’UQTR montrait un visage plus offensif en deuxième période et Grenier tenta sa chance mais Dubois arrêtait le tir (46e). La Montréalaise Tcheki frappait directement un coup franc mais le ballon passait à côté des buts (58e). Lore tira à son tour et passa proche de trouver la lucarne (65e). McGill tentait de trouver des incursions mais se résolut à tenter des frappes lointaines à l’image de Tcheki (72e). Finalement, Agozzino trouva une brèche et centra vers Lore à la lutte avec Lambert. Le ballon termina sa course dans les pieds de Barios qui, seule face au but, tira au-dessus (75e). Theriault se procura peu d’occasions en pointe de l’attaque trifluvienne. Cependant, elle intercepta un ballon mal contrôlé par la défense de McGill mais sa frappe manqua de puissance et Dubois captait sans problème (79e).

MCGILL féminin – UQTR : 0-0

Ils ont dit

Jose Luis Valdes (McGill) : « On est déçu au niveau des points. On n’a pas donné beaucoup de chances à notre adversaire et nous sommes arrivés souvent dans la surface adverse. On aurait même pu avoir un penalty, on a aussi été malchanceux. Ce nul va faire mal au classement dans une ligue aussi serrée. »

Durnick Jean (UQTR) : « On prend ce point. McGill a eu ses chances et les changements apportés à l’équipe nous ont bonifiés. Gabrielle Lambert donne confiance à l’équipe et elle permet de sécuriser davantage la défense. Si bie nque nous pouvons nous permettre d’être plus offensif. »

La rédaction de www.justesoccer.com 

Autres articles intéressant

Longueuil poignarde Mont-Royal Outremont en fin de match
PLSQ : Mont-Royal Outremont prêt à enchaîner contre Longueuil
Edmond Foyé (Dynamo de Québec) : « Si on avait su garder la même équipe… »