Mistral de Sherbrooke : « Pour l’amour du maillot »

Le Mistral de Sherbrooke a rivalisé avec les meilleures équipes du AAA masculin cette saison. Le directeur technique Vincent Orsida souhaite créer une identité sherbrookoise autour du club avec des joueurs vivant uniquement en Estrie. Itinéraire de la création d’un esprit club.

« J’ai refusé des joueurs de bon niveau pour la saison prochaine, des références de PLSQ même! Je veux promouvoir ce qu’il se passe chez nous. Notre vivier est d’un assez bon calibre pour atteindre nos objectifs. Grâce à cela, je veux créer un amour du maillot. » Vincent Orsida, directeur technique du Mistral de Sherbrooke, veut intégrer uniquement des personnes de l’Estrie dans son projet. Le technicien souhaite amener son club au sommet du soccer québécois et la saison de l’équipe masculine AAA, finaliste du Final Four, a validé ses choix : « Je ne sais pas si notre image a changé, mais nous  sommes sur la bonne voie. L’équipe première a fait parler d’elle et nous sommes désormais reconnus. »

Avec son équipe de jeunes, Vincent Orsida est passé proche du Championnat canadien, battu lors du dernier match à Beauport (1-0). Désormais, le technicien veut faire encore mieux en 2019 : « Le Final Four devient un incontournable et nous viserons le Championnat canadien chaque année.Cela promouvra et récompensera notre travail. » Mais le directeur technique ne demande pas qu’un investissement des joueurs en équipe séniors : « Chaque personne entraîne une équipe juvénile. Certains sont entraîneurs, d’autres gèrent la clinique des gardiens. Cela crée un sentiment d’appartenance qui les pousse à performer contre les meilleurs. On a quasiment que des Sherbrookois dans notre équipe dont une bonne partie appartient aussi au Vert et Or. Les joueurs viennent vers nous désormais. D’ailleurs, nous avons déjà nos recrues : le gardien Antoine Goulet, ancien de l’Impact, le milieu de terrain Gino Tenguia, Sherbrookois d’origine et venant de Beauport, les attaquants Alexis Yelle, de Charlesbourg qui étudie au Vert et Or, Vincent Lamy, de l’Impact, tout comme Jean-Arnaud Tano. Nous avons aussi promu le défenseur Isam Zerouali, nommé dans l’équipe étoiles universitaire. Nous n’avons aucun départ, par conséquent je devrai faire des choix. C’est un groupe très jeune bâti pour les prochaines années. » Mais un renfort de choix pourrait encore signer au Mistral. Il s’agit de Renan Dias, qui a emménagé récemment en Estrie et qui a été nommé responsable de trois programmes au club dont le futsal : « La porte est grande ouverte, poursuit Vincent Orsida. Le choix lui appartient. »

La même politique se dessine pour la formation féminine, actuellement en AA : « Elles ont fini troisième l’année dernière derrière Vallée-du-Richelieu qui refuserait de monter et la réserve de Varennes, regrette Vincent Orsida. Cette équipe est très intéressante et nous la jumelons aussi avec le Vert et Or. On vise l’élite dès la saison prochaine! »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

L’aventure du soccer se poursuit pour Maxime Oliveri au pays des kiwis
Julian Labalec (FC Gatineau) : « Je ne suis pas un entraîneur, mais plutôt un éducateur »
Chaudière-Ouest : « Rassembler un maximum de compétences au service des joueurs »