Mohamed Saïd Tahi (Boucherville) : « J’ai toujours dit qu’on parlera après le cinquième match »

Boucherville vit un début de saison difficile après son accession en AAA. Mais le coach Mohamed Saïd Tahi croit ses joueurs encore capables de renverser la situation.

Mohamed Saïd Tahi ne digère pas vraiment le nul concédé à domicile contre Deux-Montagnes samedi (0-0) : « On rate 4 duels face au gardien! On doit gagner ce match! Mes attaquants ne sont pas habitués à rater ce genre d’occasions! En fin de match, je pensais que nous allions perdre sur un contre. » Après quatre revers, Boucherville a enfin pris un point en championnat, un strict minimum pour le nouveau coach : « C’est toujours un bon point à prendre concernant notre situation, poursuit le technicien. Moralement, ça nous fait du bien quand même. J’ai aimé notre prestation dans l’ensemble. On monte en puissance même si nous n’avons pas affronté le meilleur adversaire. Il faut rester lucide. »

Pour cette rencontre, l’entraîneur algérien a décidé de se passer de Moïse NKurunziza, pourtant l’un des joueurs-clé offensivement : « Je voulais voir autre chose. L’équipe a montré de la volonté et de la combativité. Il nous a manqué cette finition. Mais je sens que l’on progresse de jour en jour. » La lanterne rouge du groupe B espère donc finalement décoller dès samedi prochain lors de la réception de Salaberry : « J’ai toujours dit qu’on parlera après le cinquième match, affirme le coach. Nous y sommes. J’ai pour habitude de toujours gagner mes quatre premiers matchs. Je prends notre situation un peu trop à coeur et je deviens nerveux au quotidien. Nous avons les joueurs pour réaliser une bonne saison! »

BOUCHERVILLE – DEUX-MONTAGNES : 0-0

Classement AAA

Photo : Audrey Magny

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Futsal : Le Canada chute contre l’Ukraine mais garde espoir
PLSQ : Mont-Royal Outremont tient le rythme de Blainville
Futsal : Le Canada réussit son entrée au Championnat du Monde universitaire