Panellinios arrache un point aux Etoiles de l’Est

Ultra-dominé en première période, Panellinios a réalisé l’une des belles opérations de la soirée de samedi en égalisant dans les dernières minutes contre les Etoiles de l’Est (2-2). Les hommes d’Etienne Bebisiguile profitent de la défaite du Mistral pour conforter leur avance dans le groupe B, tandis que les Lavallois peuvent se mordre les doigts en voyant le Celtix leur passer devant au classement.

Les Etoiles de l’Est démarraient bien le match et étouffaient Panellinios. Ibn Brahim débordait côté droit et centrait en retrait pour Chatel qui ne cadrait pas sa frappe (8e). Essome Penda hérita de la balle en profondeur et loba Koubadianga, le gardien de Panellinios, mais le ballon passait au-dessus des buts (11e). Ibn Brahim centrait à nouveau devant le but et Chatel fut à deux doigts de reprendre victorieusement le ballon dans les six mètres (14e). Panellinios réagissait enfin sur un long ballon dans la surface adverse que dévia Dominique pour Vivet qui ne maîtrisa pas le ballon (17e). Les Lavallois reprenaient leur domination et Lepage lançait en profondeur Phelps qui tenta sa chance mais son tir manquait de puissance (31e). Ibn Brahim déborda une nouvelle fois côté droit et centra fort devant le but mais Koubadianga repoussait le ballon (32e). Alors que la défense montréalaise se dégageait une nouvelle fois, Dominique lança un contre côté droit. Il changea d’aile pour Flores dont la puissante demi-volée fut repoussée par le gardien Nyisztor… mais Dominique avait suivi son action et poussait le ballon dans le but vide (0-1, 36e). Panellinios allait mieux dans le jeu même si les Etoiles de l’Est se créaient une nouvelle opportunité sur un coup franc de Di Buono que Damiano faillit reprendre de la tête à un mètre du but (43e). Panellinios répondait par une ouverture de Benmoussa pour Robert qui centra mais Dominique ne trouva pas le cadre (45e).

Panellinios démarrait mieux la deuxième période : Désir déborda sur le flanc gauche et centra en retrait pour Benmoussa qui tira sur le poteau (46e)! Sur le contre, Phelps servit Ibn Brahim qui se mit en position de frappe à l’entrée de la surface et trouva la faille grâce à un tir à ras-de-terre (1-1, 47e). Le défenseur de Panellinios Vivet, très actif dans son couloir droit, centrait pour Sakine dont la reprise n’inquiéta pas Nyisztor (52e). Les Montréalais se procuraient davantage d’occasions : Agyei servait Désir dans sa course mais l’ailier gauche tergiversa dans la surface adverse au lieu de tirer voire de centrer et se faisait finalement repousser par la défense (55e). Les Etoiles de l’Est profitaient d’une baisse de régime de leurs adversaires qui relançaient trop mollement dans leur zone. Suite à une récupération collective, Essome Penda hérita du ballon dans la surface et trompait le gardien d’un tir placé (2-1, 58e). Panellinios poussa davantage ses offensives mais ce sont bien les Etoiles de l’Est qui furent proche de marquer sur un débordement de Pisegna qui repiqua vers le but et choisit de tirer mais Koubadianga s’allongeait pour repousser le ballon (82e). Kauffer centra sur Essome Penda dont la reprise atterrit dans les gants du gardien de Panellinios (86e). Le portier lança le contre et Désir fut trouvé sur le côté gauche de la surface adverse. L’ailier tenta sa chance du droit et envoya le ballon sous la lucarne de Nyistor (2-2, 87e). Panellinios continuait à pousser mais c’est Kauffer qui eut la dernière occasion de la rencontre. Seul face au but, il vit sa frappe détournée de justesse par le gardien (90e+2)!

ETOILES DE L’EST – PANELLINIOS : 2-2 (0-1)

Buts : Ibn Brahim (47e), Essome Penda (58e) pour les Etoiles de l’Est ; Dominique (36e), Désir (87e) pour Panellinios.

Ils ont dit

Karim Benameur (Les Etoiles de l’Est) : « C’est le karma du soccer. Quand on rate huit occasions nettes, on encaisse un but. C’est rare de dominer autant sans gagner. Il existe des jours sans. On a aussi manqué des occasions en fin de match à cause du stress. On regrette d’avoir encaissé des buts par manque d’expérience, mais on reste satisfait de la manière en général. »

Etienne Bebisguile (Panellinios) : « Notre volonté est la seule chose positive que je retiens du match. On a su revenir au score malgré quelques erreurs. On a quand même manqué d’agressivité dans l’ensemble et nous avons été absents par moments. J’attends une autre prestation de mes joueurs la semaine prochaine à Sherbrooke où il faudra produire du jeu. Sinon, ce sera difficile. »

Classement AAA masculin

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Futsal : Le Canada réussit son entrée au Championnat du Monde universitaire
PLSQ : Un derby de la Rive-Sud sans vainqueur
En battant Charlesbourg, les Etoiles de l’Est sont maîtres de leur destin