Patriotes féminines : « Un gros travail mental »

Derniers du championnat d’automne, les Patriotes veulent bâtir sur de nouvelles bases. Emmenées par Durnick Jean, les joueuses de Trois-Rivières ont remporté dimanche leur premier match d’hiver face aux Stingers (3-0). Un bien fou!

Durnick, comment avez-vous procédé pour remobiliser les joueuses après la déception de cet automne?

La coupure a fait du bien. J’ai senti que certaines joueuses étaient fatiguées du soccer. Il a fallu réaliser un gros travail mental. C’est un nouveau départ. J’ai révélé aux joueuses les causes de nos échecs et focalisé sur nos forces. Enfin, je leur ai dit ce que j’attendais d’elles sur le plan individuel.

Comment jugez-vous votre performance face aux Stingers?

Nous avons dominé tout le match, c’est une très bonne chose! Dans le vestiaire, j’ai senti que les joueuses étaient prêtes mais je ne m’attendais pas à une telle confiance affichée sur le terrain. Nous avions mis une joueuse dans les buts et tout le monde s’est mis en tête qu’il fallait travailler encore plus fort pour limiter les chances de l’adversaire. L’ouverture du score de Valérie Noël dès la 7e minute a vraiment fait du bien. La pression s’est évaporée.

Qu’attendez-vous de votre équipe pour la suite de la compétition?

Je souhaite qu’on fasse le même genre de performances face aux meilleures équipes. L’automne dernier, certains matchs étaient terminés à la mi-temps. Je souhaite qu’on rivalise davantage. Le prochain test contre l’UQAM sera très intéressant.

Propos recueillis par www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Anthony Rimasson quitte Longueuil pour retourner en France!
Vincent Cournoyer finaliste du concours Community MVP de MLS Works!
PLSQ : Monteuil – Mont-Royal Outremont, pas déterminant mais…