Racisme : la plainte de Panellinios classée sans suite par l’Association canadienne

Dans une lettre adressée au club de Panellinios, Canada soccer a décidé de ne pas sanctionner Feildians, représentant de Terre-Neuve, accusé d’avoir proféré des insultes racistes à l’encontre des Québécois lors du Championnat canadien 2018. L’administration nationale invoque le manque de preuve.

C’est une véritable déception pour Yendrich Prosper. L’entraîneur des U15 de Panellinios l’été dernier en avait gros sur le coeur après la semaine de compétition à l’occasion du Championnat canadien en octobre à Laval. Lors du quart-de-finale contre Fieldians, le technicien assure que ses joueurs ont été insultés selon leur couleur de peau et que l’arbitre a pu percevoir certains mots. Par conséquent, il avait décidé de porter l’affaire à la juridiction nationale: « On a juste reçu une lettre en janvier nous disant que, faute de preuves, le processus de plainte est abandonné », explique-t-il dépité.

L’Association canadienne de soccer a jugé « irrecevables » les 28 pages de preuves du club montréalais à l’encontre de la formation de Terre-Neuve. Selon l’instance, les vidéos et l’absence de rapport de l’arbitre sur le sujet ne peuvent prouver les faits de racisme. « Pas vus, pas pris » pour les joueurs et accompagnateurs fautifs. On risque donc encore d’assister à des scènes de bagarre en fin de match de Championnat canadien chez les jeunes cette saison. D’ailleurs, certains joueurs de Panellinios ont été punis de six matchs de suspension pour ces scènes filmées. Se donne-t-on les moyens de combattre le racisme sur les terrains canadiens? Là est la question.

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Vincent Orsida à la tête du AAA de Boucherville!
Antoine Katako : direction Monteuil!
Edmond Foyé : « Je suis affectivement lié à l’ARS Québec »