Samir Ghrib : « Beauport a toujours été performant chez les féminines »

Sans surprise, l’équipe féminine de Beauport a largement dominé le AAA québécois cet été. Mais les joueuses de Samir El-Akkati sont allées encore plus loin cette fois en remportant le championnat national pour la deuxième fois de leur histoire. Une performance saluée par le directeur technique du club, Samir Ghrib, qui aspire à développer son club afin d’obtenir la licence nationale de Soccer Canada.

C’est une scène déjà vue. En 2016, Beauport remportait l’Or au championnat canadien. A la tête de l’équipe depuis cinq ans, Samir El-Akkati a remporté cet automne sa quatrième médaille à ce niveau, son deuxième titre de champion : « C’est une très belle moyenne, sourit le directeur technique Samir Ghrib. C’est un coach très dévoué et il n’a que 30 ans! De plus, Beauport a toujours été performant chez les féminines car nous sommes présents au plus haut niveau de U15 à séniors. Le vivier est par conséquent très intéressant! Malgré certains départs pour le Dynamo de Québec en PLSQ, nous avons su rester forts. »

Le Dynamo de Québec justement. L’équipe est sur le point de se retirer de la PLSQ, à moins que les dirigeants ne parviennent à poursuivre une saison encore. Les négociations sont encore en cours. La place pourrait donc se libérer dans la région : « Pas tout de suite, tempère le dirigeant québécois. Nous n’avons pas réalisé les montages financiers pour cette saison mais pourquoi pas en 2021. L’intégration en PLSQ féminine et masculine entre dans notre souhait d’obtenir la licence nationale. Si on va chercher cette PLSQ, le club passe un cap et la CPL serait aussi une débouchée supplémentaire pour les garçons. » Mais pour le moment, les dirigeants du Royal Select patientent et souhaitent briller  dans d’autres catégories : « Nous avons fait la demande de licence nationale, conclut Samir Ghrib. Nos documents sont actuellement en phase d’analyse. Mais il serait bien dans le même temps de faire aussi nos preuves avec les jeunes. C’est très difficile. Une licence nationale permettrait de regrouper les meilleurs espoirs sous les mêmes couleurs car en ce moment, il y a trop d’équipes jeunes en AAA sur notre territoire. Ce n’est pas pour rien qu’on postule à ce niveau. Il existe une grande volonté de vaincre dans ce club. »

La rédaction de www.justesoccer.com   

Autres articles intéressant

Boucherville avance en AAA avec de l’ambition
Alexandre Da Rocha (UQAM féminin) : « On a le meilleur staff du championnat »
Forfait des Chevaliers de NDMC : le Celtix donne sa version des faits