Trois questions à… Rémy Carré

Rémy Carré encadre deux équipes de jeunes au club de Fabrose (Laval). À 42 ans, il cumule ses expériences en tant qu’entraîneur-bénévole. Rencontre avec un homme d’engagement.

Rémy, pourquoi avez-vous commencé à entraîner?

Cela a commencé lorsque mon fils était en âge de jouer, il avait alors 5 ans. Aujourd’hui, je m’occupe des U11 masculins et des U8 féminines. J’ai toujours fait du sport et je me suis toujours impliqué dans les associations dans lesquelles je me suis inscris que ce soit au soccer ou au volley-ball. Pour cela, j’ai obtenu mon diplôme S2.

Quelles valeurs souhaitez-vous inculquer à vos joueurs?

Je veux transmettre le plaisir que j’éprouve à faire du sport et leur donner envie de se dépenser. Aussi, il faut toujours trouver du positif dans une situation même si elle est difficile.

Quel est votre idole ou modèle dans le soccer?

J’ai grandi en regardant les games de Michel Platini et Zinedine Zidane, mais mon préféré reste Chris Waddle. C’était un joueur hors pair, un grand technicien qui avait le sens du spectacle. Avec lui, il se passait toujours quelque chose sur un terrain.

Autres articles intéressant

Collégial national : Les Indiens d’Ahuntsic remportent l’Argent
Racisme : L’encadrement de Milanello puni pour l’hiver
Racisme : Panellinios U15 porte plainte contre le représentant de Terre-Neuve au Championnat canadien