Trois-Rivières s’impose à Dorval et se qualifie pour le Final Four !

Sans briller, Trois-Rivières est allé chercher trois points cruciaux à Dorval (2-1) pour assurer sa qualification pour le Final Four. La victoire s’est dessinée sur un coup du sort.

Trois-Rivières démarrait la rencontre en poussant vers le but de Dorval. Lagarde trouva en profondeur Guipro Lebel mais la frappe de l’ailière passait au-dessus des cages (3e). Lagarde tenta ensuite sa chance de loin mais la gardienne Hwang fut bien placée pour capter le ballon sans problème (8e). Sur un corner de la même Lagarde, Dallaire reprenait le ballon au deuxième poteau mais sa tentative passait au-dessus de la barre transversale (16e). Toujours aux commandes, Lagarde lança en profondeur Coulombe mais la demi-volée de l’attaquante passait juste à côté des buts de Hwang (19e). Finalement, Trois-Rivières trouva l’ouverture sur une passe de Pearson dans la surface pour Callaire qui centra devant le but pour Lagarde qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (0-1, 25e). Ce but calma les ardeurs trifluviennes et c’est Dorval qui se mit en évidence, principalement par son attaquante Humes. Celle-ci tentait sa chance par deux fois mais la gardienne Hébert était toujours bien placée (32e, 34e).  Suite à une mésentente défensive, Sénécal-Guzman pensait marquer mais Hébert gêna l’attaquante au dernier moment et le ballon atterrit à côté des buts (35e). Sur un ballon contré lors d’une relance de Trois-Rivières, Humes récupéra le ballon, dribbla la portière mais vit son centre devant le but repoussé par la défense (35e).

Trois-Rivières revenait avec de meilleures intentions en deuxième période mais celles-ci furent vite effacées par la volonté de Dorval de revenir au score. Mink tenta sa chance à l’entrée de la surface mais Hébert dévia le ballon en corener du bout des doigts (49e). Suite à une belle action collective, Horn hérita du ballon au deuxième poteau mais sa frappe fut trop écrasée pour inquiéter Hébert (51e). Les Trifluviennes ne se sortaient pas du pressing adverse. Un centre de Di Lorenzo fut repris par Horn qui remettait à Mink qui ne cadrait pas malgré la courte distance qui la séparait du but. (57e). Ce ne fut que partie remise puisque sur l’action suivante, Mink envoya une demi-volée hors de portée d’Hébert et égalisa (1-1, 58e). Trois-Rivières se remettait à jouer et Dallaire se retrouvait dans une situation favorable en échappée : sa frappe fut repoussée par Hwang, à un mètre de la ligne de but Theriault fut contrée par un défenseur avant qu’une autre joueuse ne dégage le ballon in extremis, Lagarde reprenait en demi-volée mais Hwang, revenue dans ses buts, captait le ballon (61e). Sur un nouveau centre, Guipro Lebel contrôla et reprit en demi-volée mais fut contrée (74e). Humes sonnait la charge pour Dorval : elle déborda puis repiqua vers le but mais sa frappe passait juste à côté (75e). Ensuite, elle devança la sortie d’Hébert mais le ballon passait aussi à côté sur ce coup-là (82e). Finalement, Coulombe tenta sa chance à l’extérieur de la surface : Hwang pensait avoir saisi le ballon mais ce dernier lui passa entre les jambes. Dur pour la gardienne qui avait été parfaite jusque-là (1-2, 86e)!

DORVAL – TROIS-RIVIERES : 1-2 (0-1)

Buts : Mink (58e) pour Dorval ; Lagarde (25e), Coulombe (86e) pour Trois-Rivières.

Ils ont dit

Brian Ridgway (Dorval) : « Les deux équipes évoluaient en 4-2-3-1. On a donc fait monter une milieu de terrain pour faire un one to one. C’est à ce moment-là que nous avons réussi à mieux gérer le match. Désormais, il nous reste deux rencontres : on reçoit Chaudière-Ouest et on se déplace à Varennes. L’objectif est de prendre trois points d’ici la fin de saison. Ensuite, on va peut-être s’inscrire en PLFQ ou dans ligue futsal de Lac St-Louis. On va bien préparer la saison prochaine. »

Durnick Jean (Trois-Rivières) : « Contrairement aux années précédentes, on a trouvé une façon de gagner. Maintenant, il faut apprendre à gérer un match. On a le talent pour aller loin mais il faut progresser mentalement. »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

L’aventure du soccer se poursuit pour Maxime Oliveri au pays des kiwis
Julian Labalec (FC Gatineau) : « Je ne suis pas un entraîneur, mais plutôt un éducateur »
Chaudière-Ouest : « Rassembler un maximum de compétences au service des joueurs »