Les 5 joueurs les plus violents du soccer

5 – Marco Materrazzi

Le défenseur italien est connu pour sa célèbre altercation avec Zidane lors de la finale de Coupe du Monde 2006. Mais l’ancien défenseur de l’Inter de Milan a aussi laissé une image d’un joueur provocateur, au fort tempérament et aux interventions parfois plus que viriles. D’ailleurs, il a terminé sa carrière à 41 ans sur une expulsion dans l’Indian League. La quinzième de sa carrière.

4- Kevin Muscat
L’Australien est vigoureux. Kevin Muscat l’a prouvé tout au long de sa carrière en tant que défenseur latéral. Son engagement sur le terrain et son caractère ont fait de lui un joueur polémique, lui qui a tout de même quitté son pays natal pour devenir champion d’Ecosse avec les Rangers en 2003. Au total, il compte 61 cartons jaunes et 7 expulsions en 337 rencontres.

3 – Mark Van Bommel
Le milieu néerlandais se fait remarquer par les plus grands clubs d’Europe pour sa capacité à passer le ballon et à frapper de loin. Eindhoven, Barcelone, le Bayern de Munich et l’AC Milan ont pu en attester. Mais Mark Van Bommel sait aussi défendre avec beaucoup de tempérament et de provocations, ce qui lui a valu beaucoup de problèmes dans sa carrière. 154 cartons jaunes et 11 expulsions au total, une sacrée performance !

2- Roy Keane
Le milieu défensif irlandais a surtout brillé à Manchester United dans les années 90. Tacles, intimidations et gestes anti-sportifs, Roy Keane a pris un malin plaisir à briser ses adversaires. Les arbitres, eux, ont eu du travail avec lui puisqu’il a reçu 107 avertissements et 12 expulsions toutes compétitions confondues.

1- Vinnie Jones
Comment parler de Vinnies Jones, milieu défensif de Wimbledon, son club de cœur ? Paul Gascoigne, qui l’a affronté sur le terrain, raconte : « Il est venu vers moi et il m’a dit : « Je m’appelle Vinnie Jones, je suis un gitan, je gagne beaucoup de fric et je vais t’arracher l’oreille avec les dents puis tout recracher dans l’herbe. Tu es seul mon gros, tout seul avec moi ! » Tout le temps, j’ai senti son souffle derrière moi, comme un dragon. Je ne me suis jamais plaint d’être taclé, mais il s’agissait à chaque fois de pures agressions ! À un moment, il m’a craché au visage en me disant : « Je vais juste tirer le corner mais ne t’inquiète pas, mon gros, je reviens ! ». » Un maître dans son art !

Autres articles intéressant

U21 AAA : Pointe-Claire jouera la saison prochaine en seniors AAA
PLSQ : Longueuil ramène le point du nul face au Dynamo
U21 : Pointe-Claire prêt pour sa finale contre Saint-Hubert