Edson Arantes Do Nascimiento, dit «Pelé»

Pelé est considéré comme le meilleur joueur de tous les temps, avec Maradona. Jeune génie du football, il a porté haut les couleurs de Santos et du Brésil pendant plus de dix ans. Auteur de plus de mille buts en club durant sa carrière professionnelle, il jouit d’une popularité éternelle dans le pays du football.

 

Enfance – A 15 ans, Pelé décide de quitter Bauru pour s’imposer au grand FC Santos, un des principaux clubs de l’état de Sao Paulo. Dès lors, il s’entraîne avec l’équipe professionnelle et ne tarde pas à se faire remarquer en marquant un but lors de sa première titularisation. Nous sommes en 1956. Un an plus tard, il est convoqué en équipe nationale et marque deux buts en deux matchs contre l’Argentine. Sa technique, son sens du jeu, sa capacité à marquer et faire marquer sont évidentes !  Pelé est né.

Un phénomène – Pelé est considéré comme un phénomène et les offres de grands clubs européens affluent sur le bureau du président du FC Santos. Mais ce n’est pas une affaire d’argent. Le Brésil refuse d’exporter sa « perle noire », son surnom, mais son club multiplie les rencontres amicales pour maximiser les bénéfices. Santos accumule les titres, remplit les tribunes mais le génie brésilien rencontre des problèmes de santé suite à des contacts de plus en plus féroces avec les défenses adverses. Néanmoins, l’attaquant marque le millième but de sa carrière au Maracana le 19 novembre 1969.

Leader en sélection – La Coupe du Monde 1958 approche à grands pas ! Mais Pelé se blesse. Qu’importe, le sélectionneur Vicente Feola lui fait confiance et croise les doigts pour qu’il puisse jouer. Finalement, il le titularise dès le troisième match de la compétition. Dès lors, tout s’enchaîne : le gamin de 17 ans marque six buts en trois matchs dont deux en finale contre la Suède, le pays hôte (5-2). Pelé devient le plus jeune joueur à remporter la Coupe du Monde ! Avec la sélection brésilienne, Pelé remporte la Coupe du Monde 1962 puis l’édition de 1970. Le Brésil domine la planète « football » et le jeune de Bauru devient le seul joueur de l’Histoire à remporter trois Coupe du Monde.

Palmarès :

Brésil : Coupe du Monde (1958, 1962, 1970) ; Santos FC : Coupe Intercontinentale (1962, 1963), Copa Libertadores (1961, 1962), championnat du Brésil (1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1968), New York Cosmos : championnat des Etats-Unis (1977).

Autres articles intéressant

Pourquoi Marcelo Bielsa est « el loco »?
Raymond Kopa est décédé
Matthias Sindelar, le joueur qui défia Hitler