AS Roma – Lazio : un contraste sportif et politique

Lors des rencontres entre les deux clubs romains, le spectacle a lieu sur le terrain mais surtout en tribunes. Les deux publics se détestent depuis des décennies!  On vous dit pourquoi.

Une rivalité dès la naissance – En 1900, le football est réservé aux classes aisées. A Rome, neuf jeunes de la ville décident de créer la Lazio de Rome. En lien avec l’armée italienne, le club figure parmi plusieurs autres dans la capitale. En 1927, Benito Mussolini, au pouvoir, souhaite un club romain puissant pour lutter face aux grandes équipes du Nord que sont la Juventus et le Milan AC. Pour cela, il souhaite fédérer tous les clubs de la capitale en une seule structure, l’AS Roma. Ne souhaitant pas payer les dettes des autres équipes, la Lazio refuse. Rome possède désormais deux équipes de haut niveau.

Un antagonisme sociétal – Depuis ses débuts, la Lazio est supportée par les classes aisées de la ville. La Lazio représente surtout la région de Rome alors que l’AS Roma est surtout soutenue par les habitants de la ville même. Dans les tribunes, les extrêmes s’affrontent. Les partisans de la Roma sont généralement à gauche politiquement alors que les fans de la Lazio sont proches de la droite nationaliste voire fasciste.

Une violence omniprésente – Lors des derbys romains, les bagarres sont fréquentes : attroupements, bombes artisanales ou simplement tifos, l’affrontement est perpétuel. En 1979, un supporter de la Lazio est tué par un objet lancé par un fan de la Roma. Des émeutes ont éclaté en 2004 suite à la rumeur d’un autre fan décédé. Treize personnes ont été interpellées.

Autres articles intéressant

Raymond Kopa est décédé
Matthias Sindelar, le joueur qui défia Hitler
Le jour où l’Olympique lyonnais a raté le transfert de Cristiano Ronaldo