Le jour où… Antoine Griezmann a failli ne jamais être professionnel

Que serait devenue la France sans son buteur providentiel? Peut-être pas finaliste de l’Euro 2016. Pourtant, Antoine Griezmann, auteur de deux buts face à l’Allemagne en demi-finale, a dû rejoindre l’Espagne pour faire reconnaître son talent. Un parcours atypique pour un joueur génial!

Alors qu’il n’est qu’un jeune adolescent, le jeune Antoine Griezmann fait ses classes dans le club de sa ville, Mâcon. L’attaquant se fait remarquer par sa technique et sa vitesse. Rempli d’espoirs, il réalise un essai à l’Olympique lyonnais en 2004. Résultat négatif. Même réponse à Saint-Etienne et Sochaux. En cause, un physique jugé trop frêle. Alors que les recruteurs recherchent des joueurs grands et costauds, le gamin de 13 ans est têtu. Il veut devenir joueur professionnel. Coup de chance? Le FC Metz, qui avait déjà refusé le jeune Michel Platini dans les années 70, réfléchit à lui faire signer un contrat stagiaire… pour finalement ne pas donner suite: « Je me rappelle que Metz nous avais promis que j’allais signer chez eux et que mon père aurait un train tous les soirs pour aller de Mâcon à Metz, explique-t-il à L’Equipe. Et finalement, ils nous ont appelés une semaine plus tard pour nous dire qu’en fait non. Ils ont dit : ‘On ne va pas prendre votre fils parce qu’il est trop petit’. C’est le coup qui m’a le plus marqué parce qu’on m’avait dit que c’était fait. »

Plus d’un joueur aurait baissé les bras. Mais Antoine Griezmann persévère. Alors qu’il est à l’essai à Montpellier, un recruteur de la Real Sociedad détecte son talent. Le projet de déménager à San Sebastian, en Espagne, n’emballe pas sa famille mais c’est l’unique chance de poursuivre son rêve. Après un essai de deux mois concluant, il signe un premier contrat de stagiaire en 2005. C’est ici que sa carrière démarre. Intégré deux ans plus tard à l’équipe réserve, il est appelé pour la première fois en équipe première en 2009. Son rêve se réalise enfin! Buteur régulier en deuxième division puis en Liga, le jeune Macônnais est repéré par l’Atletico Madrid qui l’engage en 2014. International français et finaliste de la dernière Ligue des Champions, Antoine Griezmann est inarrêtable du haut de son 5’9!

Autres articles intéressant

Kambiz Ebadi : « On travaille pour mettre les matchs de PLSQ en live pour la saison 2018 »
Les transferts PLSQ 2018
PLFQ : Les Vikings, une équipe pas si surprenante que cela