Le jour où… les joueurs de Côte d’Ivoire réclament la paix dans leur pays

Khartoum, octobre 2005. La sélection ivoirienne se déplace au Soudan pour disputer son dernier match qualificatif pour la Coupe du Monde 2006. Les Eléphants sont deuxièmes au classement et doivent à tout prix faire un meilleur résultat que le Cameroun, leader, en déplacement en Egypte.

L’équipe nationale est un symbole pour les Ivoiriens. La guerre civile fait rage depuis trois ans entre les forces rebelles au Nord et les troupes présidentielles au Sud. Le football semble l’unique moyen d’unir toute la nation en ces temps troubles.

A la fin du match, la Côte d’Ivoire assure l’essentiel en s’imposant 3-1. De leur côté, les Camerounais sont tenus en échec 1-1 ! Des scènes de liesse ont lieu dans le pays… mais aussi dans le vestiaire ! En pleine effervescence, Didier Drogba et ses équipiers lancent un appel à déposer les armes. Un message entendu par les politiciens qui, même si la situation est encore tendue, amorce un dialogue entre les deux belligérants. La paix est célébrée le 30 juillet 2007, jour désormais férié dans le pays.

Autres articles intéressant

Pourquoi Marcelo Bielsa est « el loco »?
Raymond Kopa est décédé
Matthias Sindelar, le joueur qui défia Hitler