Lev Yachine, le gardien symbole du soccer moderne

Révolutionnaire, Lev Yachine a donné une ampleur supplémentaire au rôle de gardien de but. Désormais, le Russe appartient à l’Histoire du soccer.

A peine adolescent, Lev Yachine se retrouve à l’usine dans la banlieue de Moscou. Dans les années 40, il joue au football surtout pour s’amuser. Néanmoins, l’entraîneur de l’équipe de hockey du Dynamo de Moscou le repère pour l’installer dans les buts de son équipe. Il n’en bougera plus.

Le club de football du Dynamo se contente de le mettre gardien remplaçant. En 1950, il effectue ses débuts en professionnels mais se contente de quelques matchs. Trois ans plus tard, la place se libère. Lev Yachine ne laisse pas passer l’opportunité. Il devient champion d’URSS en 1954, titre qu’il confirme en 1955. Son secret ? Il révolutionne le poste de gardien de but. Il est le premier gardien à boxer le ballon lorsque le tir est compliqué à maîtriser. Il n’hésite pas à sortir de sa surface pour contrer les passes en profondeur adverses. Enfin, il relance le ballon rapidement après un arrêt afin de lancer des contre-attaques. Reconnaissable à sa tenue noire, il se fait appeler « la panthère noire » ou « l’araignée noire ».

De 1950 à 1970, il reste fidèle au club du Dynamo avec lequel il dispute 523 rencontres. Malheureusement, les difficultés politiques de l’époque empêchent les joueurs de disputer des compétitions européennes.  Dès 1954, il est sélectionné avec l’équipe d’URSS. Il remporte la médaille d’or aux Jeux olympiques de Melbourne en 1956. En 1960, il fut l’un des principaux acteurs de la victoire soviétique lors de la première coupe d’Europe des Nations (ex-Euro) en réalisant des arrêts impressionnants en finale face à la Yougoslavie. En Coupe du Monde, il connait moins de succès jusqu’en 1966 où l’URSS atteint les demi-finales. Le gardien sera nommé meilleur joueur du tournoi. En 1970, il fut appelé pour participer à l’édition brésilienne. Il préféra rester sur le banc pour laisser la place à un jeune gardien.

Elu sportif russe du siècle, Lev Yachine a reçu le Ballon d’Or en 1963. A ce jour, il est le seul gardien de l’Histoire à avoir remporté ce trophée. En terminant 270 matchs officiels sur 812 sans encaisser de buts, il possède le meilleur ratio de l’Histoire à ce niveau. Désormais le trophée Lev Yachine est attribué au meilleur gardien de chaque Coupe du Monde.

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Diego Maradona président du Dinamo Brest, ancien club communiste soviétique
Eusebio da Silva Ferreira dit « Eusebio »
Pourquoi Marcelo Bielsa est « el loco »?