Quel supporter espagnol êtes-vous?

De la politique aux rivalités historiques, le soccer occupe une place importante en Espagne. On vous présente les principaux clubs et ce qu’ils représentent.

Real Madrid

Rendu officiel en 1902, le club s’appelle d’abord FC Madrid. La même année, les dirigeants organisent un tournoi pour célébrer le couronnement du roi Alphonse XIII. Devant ce succès, le tournoi est prolongé et est rebaptisé « Coupe du Roi ». Devenu grand amateur de football, Alphonse XIII donne l’onction royale au Madrid FC qui devient alors le Real Madrid FC en 1920. Peu intéressé par le football, le dictateur Franco y voit finalement un intérêt pour assoir sa dictature fasciste. Il soutient alors le Real Madrid, club le plus important de la capitale. Dans les années cinquante, chaque victoire de son équipe, peu importe la manière, devient un argument de supériorité contre les Républicains ou Indépendantistes. Le Real de Madrid devient l’image publique de Franco, celle d’une Espagne qui gagne. Ennemi de la gauche soviétique, Franco recrute des joueurs fuyant le communisme comme le Hongrois Puskas. Depuis le milieu des années 70 et la mort du dictateur, le Real Madrid représente principalement le pouvoir centralisé en Espagne ainsi que le Roi.

FC Barcelone

Barcelone est une ville industrielle qui attire beaucoup d’étrangers à la fin du XIXe siècle. Mais le Gimnasio Tolosa, le club de football local, n’accepte que les Espagnols. Ainsi, onze hommes dont des Anglais, Suisses et Allemands décident de créer le FC Barcelone en 1899. Les résultats sont vite présents et la classe moyenne de la région éprouve de la sympathie pour cette équipe. Rapidement, supporter le Barça (surnom catalan du club) devient une affaire politique : les indépendantistes soutiennent le club davantage pour ce qu’il représente que pour le jeu lui-même. Les rivalités avec le Real Madrid et l’Español de Barcelone, clubs royalistes, sont intenses. Dès le début de la guerre civile (1936) et la période de dictature de Franco (jusqu’en 1975), le club est le symbole de la lutte contre le Franquisme. C’est d’ailleurs à la fin des années 60 que la devise du club « Mes que un club » (Plus qu’un club ) est prononcée pour la première fois. L’affirmation identitaire est toujours très forte. Le drapeau catalan ainsi que la croix Saint-George, patron de la Catalogne, figurent sur le blason du club.

Espanyol de Barcelone

Le club est créé dès 1900 par des étudiants catalans en opposition au FC Barcelone qui compte une grande partie d’étrangers dans ses rangs, d’où le nom plutôt patriotique. Seuls des joueurs espagnols et catalans sont tolérés. Le roi Alphonse XIII donne l’onction royale au club en 1912 et le nom change en Real Club Deportivo Español de Barcelone. Les couleurs du club sont le bleu et le blanc, en l’honneur de Roger de Lauria, célèbre amiral italien qui fut à la tête de la flotte catalane durant le XIIIe siècle. Par ailleurs, le club utilise le castillan et le catalan.

Athletic Bilbao

Le club possède des origines anglaises comme de nombreuses villes européennes bénéficiant d’un port important à la fin du XIXe siècle. Ce sont des ouvriers et étudiants anglais qui ont importé le football à Bilbao. Les dirigeants appliquent la politique de la Cantera : pour jouer dans l’équipe professionnelle, il faut à tout prix posséder des origines basques. Cette manière de procéder va à l’encontre de celle des deux grands clubs espagnols que sont le FC Barcelone et le Real Madrid qui, eux, recrutent des stars étrangères.

Atletico Madrid

En 1903, trois étudiants basques exilés à Madrid fondent le club. Les couleurs rouge et blanche en rayures sont adoptées. Elles rappellent celles des couvertures sur les matelas de l’époque d’où le surnom « matelassiers » (colchoneros) donné aux joueurs. Deuxième club de la capitale, l’Atletico représente la classe ouvrière et modeste surtout lors des duels face au Real Madrid, symbole de la bourgeoisie.

Getafe

Pendant longtemps, le club était une simple association de supporters du Real Madrid. Fondé en 1983, il devient un club de football à part entière cinq ans plus tard. Depuis, il représente les quartiers sud de la capitale en opposition au Real Madrid qui se situe au nord de la ville.

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Les clubs européens s’arrachent Buffon !
Arsène Wenger : « Nous avons failli recruter Cristiano Ronaldo et Lionel Messi à Arsenal! »
Un arbitre « balance » ses vérités sur le milieu professionnel français