Canada – Allemagne (2-1) : Un joker nommé Tancredi

Les Canadiennes ont remporté leur troisième match du tournoi olympique. En écartant l’Allemagne (2-1), les joueuses de John Herdman terminent à la première place de la poule F. Melissa Tancredi s’est illustrée en marquant les deux buts de son équipe. Une victoire qui met de l’or en tête!

Ce n’était pas Christine Sinclair à la pointe de l’attaque canadienne, mais ça y ressemblait ! Peut-être pas dans le style certes, mais le résultat est là : Melissa Tancredi a marqué deux buts et le Canada a fait preuve d’un sacré réalisme même s’il fut bousculé par moments. L’histoire retiendra d’ailleurs que pour la première fois l’Allemagne, numéro deux au classement FIFA, tombe face aux partenaires de Josée Bélanger. D’ailleurs, la Québécoise profita du turn-over instauré par John Herdman pour prendre place en attaque. C’est aussi elle qui fut la première en action mais son tir fut trop tendre pour surprendre la gardienne (3e). Mandy Islacker répondait de suite mais sa volée ne fut pas cadrée, Stéphanie Labbé était pourtant battue (4e). Face à des Allemandes pressantes, il est clair que le Canada attendait dans sa zone avant de contre-attaquer grâce à la vitesse de ses attaquantes.

Mais la poussée allemande était forte et permanente. Sur un ballon anodin dans la surface canadienne, Chapman taclait en retard Islacker. Behringer transformait le penalty (0-1, 11e). Dès lors, la donne changeait. Les joueuses de John Herdman attaquaient enfin. Et ce fut payant! Sur un pressing de Bélanger, Rose et Fleming, Tancredi récupérait la balle et plaçait son tir hors de portée de la gardienne Schult (1-1, 25e). Le Canada s’était fait une belle frayeur et cette égalisation fit retomber une certaine crispation. Les Allemandes contrôlaient le ballon sans pour autant être dangereuses.

Mais la Mannschaft tenait à cette première place et continuait à pousser en deuxième période. Cependant, sur un long coup franc, Tancredi marquait de la tête (2-1, 60e) ! Solides et réalistes, les Canadiennes ont prouvé qu’elles pouvaient tenir un résultat même si Josée Bélanger dut réaliser un sauvetage sur sa ligne dans les dernières secondes. Ce Canada-là a du coeur, du caractère et du talent. La suite du tournoi sera surement intéressante…

Autres articles intéressant

Kyt Selaidopoulos, son combat pour le futsal
Canada futsal : « Se mettre dans l’ambiance des qualifications »
Futsal : Le Canada prépare son entrée aux championnats du Monde universitaire