Benito Floro : « Une mentalité positive »

Le Canada prépare sereinement ses matchs de qualifications pour la Coupe du Monde 2018. La sélection de Benito Floro joue son avenir en septembre contre le Honduras puis le Salvador. Deux victoires sont indispensables pour accéder au dernier tour qualificatif.

 

Benito Floro, comment suivez-vous les joueurs en juillet et août? Seront-ils tous prêts physiquement pour les derniers matchs de qualification?

Nous surveillons les joueurs et leurs performances avec leurs clubs professionnels en permanence. Nous utilisons un certain nombre de méthodes incluant de la programmation en ligne, la télévision, du dépistage en direct, des contacts dans les clubs et des points de contact personnels avec tous les joueurs. Nous savons où ils en sont.

Vous étiez en camp d’entraînement en Autriche au mois de juin. Qu’est-il ressorti de ce stage de préparation?

D’abord, les joueurs ont tous montré un niveau de forme intéressant. Ensuite, ils ont ressenti le besoin de discuter de l’aspect tactique de notre équipe en vue des deux derniers matchs de qualifications. Le plus plaisant fut la mentalité positive du groupe. Elle a dynamisé les séances d’entraînement alors que nous préparons tout de même deux rencontres décisives pour la suite de notre parcours en éliminatoires de Coupe du Monde.

Vous retrouverez vos joueurs fin août alors que la première rencontre contre le Honduras se jouera le 2 septembre. Comment allez-vous gérer la préparation?

Nous aurons une courte période avec les joueurs à la fin août, seulement quelques jours pour pratiquer des tactiques et se donner un état d’esprit positif. Dans ces conditions, la préparation physique individuelle est primordiale. Qu’ils soient en début de saison ou à mi-saison avec leur club, chaque joueur doit être à 100% de ses capacités. Le staff devra être concentré, efficace et minutieux afin de préserver la bonne ambiance autour du groupe.

Quatre ans auparavant, le Canada avait perdu 8-1 au Honduras en éliminatoires de la Coupe du Monde 2014. Ce match peut-il servir de motivation?

Chaque match est une histoire différente. Le match de 2012 au Honduras était un accident. Depuis ce temps, nous avons tourné la page et battu le Honduras à Vancouver. Ce fut très difficile. Les joueurs le savent déjà, donc nous devons nous concentrer sur le présent.

Le classement (les deux premiers sont qualifiés pour le cinquième tour)

1. Mexique 12 points (+10) ; 2. Honduras 4 points (-1) ; 3. Canada 4 points (-4) ; 4. Salvador 2 points (-5).

Le programme

Vendredi 2 septembre : Salvador – Mexique ; Honduras – Canada.

Mardi 6 septembre : Canada – Salvador ; Mexique – Honduras.

Photo Canada Soccer

Autres articles intéressant

Kambiz Ebadi : « On travaille pour mettre les matchs de PLSQ en live pour la saison 2018 »
Les transferts PLSQ 2018
PLFQ : Les Vikings, une équipe pas si surprenante que cela