Mais qui veut la peau d’Arsène Wenger?

Déjà critiqué en début de saison, Arsène Wenger est devenu la cible numéro un en Angleterre depuis mercredi. Médias et supporteurs réclament le départ de l’entraîneur d’Arsenal, coupable désigné de la défaite des Gunners cette semaine sur la pelouse du Bayern de Munich (5-1) en huitièmes aller de la Ligue des Champions.

Vingt ans sur le banc de touche d’Arsenal! Arsène Wenger fait figure d’ovni dans le monde du soccer professionnel par sa longévité à la tête du club londonien. Problème? Le dernier championnat remporté par les Gunners remonte à 2004. Lors des dix dernières années, le palmarès ne s’est enrichi que de deux Coupes d’Angleterre et deux Community Shield. Un bilan assez mince pour un club candidat au titre à chaque saison. D’ailleurs, les fans se lassent au fil des ans. Des pancartes « Time to go » ou « Wenger out » fleurissent dans les tribunes de l’Emirates Stadium depuis plusieurs mois déja.

Mais cette semaine, la cabale lancée contre Arsène Wenger a pris une autre ampleur. Battu par le Bayern Munich en Ligue des Champions (5-1), Arsenal a montré un visage peu glorieux. Si bien que les médias et des personnalités du soccer britannique ont appelé au départ du technicien français. The Sun et The Mirror ont même assuré que la direction du club cherchait un remplaçant et ont lancé les noms de Massimo Allegri (Juventus) ou de Leonardo Jardim (Monaco) comme successeur. Rio Ferdinand, ancien joueur de Manchester United, a confié : « J’ai parlé avec Van Persie et d’autres joueurs qui ont joué à Arsenal, avant de partir pour gagner avec d’autres clubs… Robin m’a dit de United : « Cet endroit est fait pour gagner. » Je n’ai pas l’impression que ce soit le cas pour Arsenal et peut-être que les choses ont empiré… Je regarde souvent les grands entraîneurs et je me demande : « Est-ce que j’aurais aimé jouer pour lui ? » Mais avec Wenger, ma réponse est clairement : « Non, absolument pas. » Autre déçu, Lucas Perez. Arrivé au club pour 20 millions d’euros cette saison, l’ancien attaquant du Deportivo La Corogne est déçu de son temps de jeu et souhaiterait quitter le club.

Des soutiens et un retour en France?

Arsène Wenger est-il seul contre tous? Non pas vraiment. Certains ont affiché publiquement leur soutien comme Antonio Conte, le coach de Chelsea : « C’est l’un des meilleurs. J’ai un grand respect pour Arsène Wenger en tant qu’homme et entraîneur. Il a fait du bon boulot pendant 20 ans à Arsenal et il continue de faire du très bon boulot. Lorsque vous êtes le technicien d’un grand club vous êtes constamment sous pression. Surtout lors de périodes où les résultats ne sont pas bons. » Alexis Sanchez, l’un des Gunners les plus en vus, est en négociations avec Arsenal pour prolonger son bail. Garder le coach actuel sur le banc serait l’une des conditions de l’attaquant chilien.

Arsène Wenger ne se voit vraiment pas à la retraite. À 67 ans, il a confié hier qu’il continuera d’entraîner une équipe professionnelle de soccer. Que ce soit à Arsenal ou ailleurs. Cela tombe bien, Lyon s’est déjà renseigné…

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

L’arbitre du match Barcelone – PSG dans l’oeil du cyclone
La presse espagnole se déchaîne sur le FC Barcelone
Ashley Lawrence réussit ses débuts avec le PSG