Le président de Montpellier en colère contre son entraîneur et son équipe

Louis Nicollin est l’un des dirigeants emblématiques de la Ligue 1. Aux commandes du Montpellier Hérault depuis plus de 40 ans, le président n’a pas sa langue dans sa poche. Après l’élimination de son équipe face à Lyon (0-5) en 32e de finale de Coupe de France, le dirigeant français a violemment critiqué son entraîneur ainsi que son équipe. La suite de la saison promet.

Montpellier est-il en crise? À en croire son président, le club est en danger! Onzième au classement de Ligue 1 (4 points d’avance sur la zone de relégation) et éliminée des deux coupes, l’équipe de Louis Nicollin vit une saison bien morose. Alors que le club est plutôt discret lors du mercato, le dirigeant n’a pas hésité à invectiver l’entraîneur Frédéric Hantz ainsi que les joueurs sur la radio France bleue : « Je suis en colère contre mon entraîneur et mon équipe. On n’a pas les moyens de le licencier, mais c’est à lui de faire son boulot. » La raison de son courroux? Les prestations irrégulières en championnat et la récente défaite contre Lyon (0-5) en Coupe de France : « Je me pose des questions sur le coaching de l’équipe, on est capable de faire des bons matches et après de tout laisser tomber. Je vais dire à mon fils Laurent (le président délégué, NDLR) de ruer dans les brancards! »

Autre cible nommée : la cellule de recrutement. Louis Nicollin n’y va pas dans la demi-mesure : « On a une cellule recrutement qui ferait mieux d’aller au cirque Pinder. Si on ne passe pas les deux prochains matches contre Dijon et Metz, on va aller rejoindre nos amis nîmois (en Ligue 2, NDLR). Qu’on reste ou qu’on descende, il faut repenser la cellule de recrutement, en juin ça va bouléguer (bouger, NDLR)! Il faut un grand défenseur et pas que des pipes, on a pris que des pipes, et un bon attaquant, on a suffisamment de milieux de terrain. » Cela mérite d’être clair.

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

L’arbitre du match Barcelone – PSG dans l’oeil du cyclone
Mais qui veut la peau d’Arsène Wenger?
La presse espagnole se déchaîne sur le FC Barcelone