Zohran Bassong : un Longueuillois à la conquête de l’Europe!

Ce samedi 28 janvier fut particulier pour Zohran Bassong. Le jeune Longueuillois a foulé pour la première fois le terrain en match officiel  avec le maillot du LOSC, un des meilleurs clubs en France! Un moment qu’il attendait depuis de longues semaines. Récit d’une sacrée aventure… qui ne fait que commencer!

« Je l’ai vu jouer une semaine à l’entraînement avec les joueurs de PLSQ la saison dernière alors qu’il n’avait que 16 ans. Au poste d’arrière gauche, il est clairement meilleur que les autres. » Le compliment est signé Anthony Rimasson, le directeur technique de Longueuil. À 17 ans, Zohran Bassong a joué ce samedi une dizaine de minutes avec les U19 du LOSC en Coupe Gambardella, une des compétitions jeunes les plus en vues au niveau national français. Pour arriver à s’entraîner avec les jeunes et futurs professionnels de Lille, le Longueuillois a vécu une ascension fulgurante où hésitations, décisions et destin se sont mêlés.

Les débuts – Le soccer n’est pas le seul sport que Zohran aimait pratiquer étant enfant : « Il faisait plusieurs sports mais il a continué par la suite le soccer et le basket, se souvient son père Christian Bassong. Il était doué pour les deux mais ne pouvait pas suivre trois à quatre entraînements par semaine pour chacun des sports. Il fallait faire un choix. Nous avons profité du départ de son entraîneur de basket pour se concentrer sur le soccer. Il avait douze ans. »

La révélation – Plus jeune, Zohran fait toujours partie des meilleures équipes de sa catégorie. Il est même surclassé en permanence : « J’étais l’un des derniers à croire en son destin de joueur de très haut niveau, avoue son père. À 4-5 ans, il était plus grand que les autres donc c’était plus facile pour lui. Sa supériorité ne voulait rien dire. À 8-9 ans, j’ai pris conscience de son statut de « bon joueur » lorsqu’on a voulu le mettre en équipe B avec son camarade. L’entraîneur de l’équipe première de Longueuil s’est plaint de la perte de son meilleur élément! » En catégorie A, Zohran joue attaquant et devient meilleur buteur de la Rive-Sud à 11 ans alors qu’il est surclassé.

Premiers voyages – La Danone Cup organise chaque année une compétition rassemblant les meilleurs joueurs de soccer âgés de 10 à 12 ans. Les sélectionneurs du Canada jettent leur dévolu sur Zohran pour le tournoi en 2011. En Espagne, le Canada termine sixième : « Le meilleur résultat du pays à l’époque, sourit Christian Bassong. Des coachs d’équipes adverses commençaient à parler de Zohran. Alors qu’il était attaquant, il est descendu au milieu. » À 11 et 12 ans, le jeune joueur participe aussi aux Jeux du Québec. Une compétition supervisée par les entraîneurs des équipes nationales canadiennes. Il fait partie de l’équipe Rive-Sud. Remarqué, le Longueuillois intègre le Centre National de Haute Performance. Il a alors 13 ans alors qu’il en faut au minimum 14 pour y entrer : « C’est la première fois que je le voyais en difficulté, assure son père. Il était le plus jeune et tout allait beaucoup plus vite. Il devait élever son niveau de jeu tout en gérant cette peur de mal faire. »

L’Europe – Zohran a 14 ans et un talent particulier pour le soccer. Sous les conseils de plusieurs entraîneurs, Christian Bassong agit pour que son fils puisse évoluer : « Il était évident qu’il ne pouvait pas atteindre le niveau professionnel en restant au Québec. L’Impact de Montréal lançait son académie et on ne savait pas comment étaient aménagés les parcours scolaires. Nous avons donc entrepris de faire des essais dans plusieurs clubs européens : Le Havre, Leeds United et le Standard de Liège. Finalement, ma femme voulait retrouver sa nationalité belge. Pour cela, il fallait qu’elle passe un an là-bas. Zorhan a donc suivi sa mère et a signé à Mouscron. »

En équipe de Belgique – Après trois semaines à Mouscron, Zohran plait aux dirigeants du club. D’ailleurs, ces derniers le surclassent et veulent l’évaluer avec les meilleurs joueurs de Belgique. Pour cela, ils invitent le Canadien à un test pour intégrer le centre technique national : « On n’y croyait pas trop, confie Christian Bassong. On venait de débarquer au pays, cela allait trop vite. On n’a pas donné suite à cette offre. » Mais les dirigeants sont tenaces et invitent Zohran à une pratique avec l’équipe nationale, juste pour voir ce qu’il vaut : « À ce moment-là, on ne pouvait pas refuser », sourit le père. À la fin de la séance, le verdict tombe : « C’est le meilleur arrière gauche de Belgique pour cette génération », assure l’entraîneur de l’équipe nationale U15. Pendant six mois, le Longueuillois est régulièrement convoqué avec les Diables rouges. Faute de ne pas avoir la nationalité, il ne sera plus convoqué par la suite : « C’est un coup dur, ajoute Christian Bassong. Mais à partir de là, c’est du bonus. Tout n’est que positif! »

L’imbroglio administratif – Aperçu avec l’équipe de Belgique, Zohran attire le regard des meilleurs clubs du secteur : Anderlecht, Bruges, le LOSC et Valenciennes lui font les yeux doux. À 15 ans, son choix est clair : ce sera Lille ! « La veille de signer les papiers, nous recevons par courrier la décision de la FIFA qui interdit le transfert du Canada vers l’Europe car il est mineur », se souvient Christian Bassong. Zohran, encore joueur à Mouscron, est interdit de match officiel. Le transfert au LOSC ne se fait pas : « On ne voulait pas le refaire changer de système scolaire sans jouer de match officiel, explique son père. Cela aurait été double peine. » Direction Anderlecht qui a choisi de payer les 60 000 euros pour plaider la cause au Tribunal Arbitral du Sport : « Le verdict est tombé en notre faveur, poursuit M. Bassong. Le tribunal a bien vu que nous n’exploitions pas notre enfant. » Après un an et demi de matchs amicaux, le jeune Canadien rejoue enfin en compétition officielle. Il a 16 ans. Lille est toujours intéressé pour le faire signer. Liverpool et l’Ajax d’Amsterdam ont aussi manifesté leur intérêt. L’été dernier, la décision est claire : « Zohran a choisi le LOSC. Il a été impressionné par Luchin! C’est l’un des plus beaux centres de formation d’Europe! » Mais la FIFA oppose une nouvelle fois son veto pour la même raison qu’auparavant : son âge. « C’est la première fois que j’ai vu Zohran affecté par cette histoire de transfert international, assure son père. J’ai voulu le rassurer en y voyant le positif. La formation en France est l’une des meilleures au monde et la situation est temporaire. »

Les débuts avec le LOSC – Depuis une semaine, c’est officiel! Zohran peut jouer pour le LOSC! Le TAS a donné une dérogation et le joueur a dû attendre la période des transferts pour pouvoir officialiser sa venue dans la capitale des Flandres. Pour son premier match, il a joué quelques minutes lors de la victoire aux tirs au but de son équipe contre Caen en coupe Gambardella : « Il est serein, assure Christian Bassong. Il a un contrat d’une longue durée. Il sent que le club a confiance en lui. » Désormais, les matchs amicaux laissent la place aux compétitions officielles : « Les entraîneurs ont prévenu : la pression est toute autre lors des rencontres de championnat et de coupe. Pour le moment, il grapille du temps de jeu. Sa vitesse, sa qualité de passe et sa technique sont appréciées par les entraîneurs. J’irai le voir jouer dans les prochaines semaines. »

La rédaction de www.justesoccer.com

Crédit Photo : Allez Lille

Autres articles intéressant

L’arbitre du match Barcelone – PSG dans l’oeil du cyclone
Mais qui veut la peau d’Arsène Wenger?
La presse espagnole se déchaîne sur le FC Barcelone