Coupe du Monde 2018 : le Japon repart de zéro

La Fédération nippone a récemment licencié Vahid Halilodzic du poste de sélectionneur à deux mois du début de la compétition. Le technicien bosnien affirme que les raisons de cette décision sont extra-sportives.

Vahid Halilodzic veut en avoir le coeur net. Le technicien, à la tête de l’équipe du Japon depuis 2015, tient à rencontrer les dirigeants pour connaître les raisons de son éviction, annoncée début avril : « Pourquoi ai-je été limogé ? Au Japon, tout tourne autour de l’argent et c’est ainsi qu’ils perçoivent également le football. C’est selon moi, et je l’assume totalement, la raison principale. Il n’y a absolument eu aucun incident avec les joueurs. Aucun ! Mais, des cadres ont eu peur pour leur place dans les 23. Deux ou trois d’entre eux ne jouaient pas trop dernièrement et je suis sûr qu’ils ont eu peur. » Premier au classement du dernier tour de qualifications de la zone Asie, le Japon a obtenu un billet direct pour la Coupe du Monde en Russie. Mais les derniers matchs amicaux de préparation n’ont pas rassuré les dirigeants nippons (nul 1-1 contre le Mali puis défaite 1-2 face à l’Ukraine). Héros à la tête de l’Algérie en 2014, le coach bosnien avait déjà vécu pareille mésaventure avec la Côte-d’Ivoire en 2010 lorsqu’il avait été licencié à quelques semaines de la phase finale en Afrique du Sud : « L’histoire se répète ! Je suis encore sous le choc et il m’est très difficile d’accepter cette décision, explique-t-il à Goal. Et croyez-moi : je ne méritais pas ça ! Il y avait une très belle atmosphère au sein de la sélection et les résultats étaient bons. Tout était mis en place pour faire un bon Mondial. Et puis, est arrivé ce qui est arrivé. Je suis triste, choqué et abattu. »

Désormais, c’est un Japonais, Akira Nishino, qui est chargé de préparer la sélection avant le départ en Russie. Kozo Tashima, le président de la Fédération, a expliqué cette décision : « Nous avons pensé que le nouveau sélectionneur devait être issu de la Fédération, étant donné qu’il ne nous reste plus que deux mois avant le Mondial. » Le nouvel entraîneur a un palmarès puisqu’il a remporté la Ligue des Champions asiatique avec le Gamba Osaka en 2008. Face à la Colombie, la Pologne et au Sénégal, les Blue Samurais auront fort à faire pour sortir des qualifications.

Le tirage au sort de la Coupe du Monde 2018

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Une mini Coupe du Monde dès 2021?
Coupe du Monde 2018 : l’Angleterre souligne les risques d’attentat contre son équipe
Zlatan Ibrahimovic n’ira pas à la Coupe du Monde