Coupe du Monde 2018 : Les fans anglais grands absents de la compétition?

Alors que les billets pour les matchs de la Coupe du Monde sont actuellement en vente, l’Angleterre affiche un pauvre bilan de 30 000 tickets vendus. Le spectacle proposé récemment par les Three Lions et l’idée d’affronter les hooligans russes sur leur territoire sont les principales raisons avancées de cette déception.

Il faut remonter à un coup franc de David Beckham contre la modeste équipe d’Équateur pour voir l’Angleterre remporter un match à élimination directe en Coupe du Monde. C’était lors d’un huitième de finale en 2006! Depuis, les Three Lions ont déçu avec une deuxième place en phase de poules derrière les États-Unis puis une élimination en huitième contre l’Allemagne (2010). Ensuite, la formation termina à la dernière place d’un groupe comprenant l’Italie, l’Uruguay et le Costa Rica (2014). Enthousiastes avec leurs clubs, les supporters anglais le sont moins avec l’équipe nationale : « Plusieurs fans ont décidé d’arrêter de se déplacer pour voir la sélection suite au pauvre spectacle proposé au Brésil en 2014, explique Garford Beck, un des managers de England Fans FC, au Guardian. Ils doivent dépenser beaucoup d’argent pour suivre les matchs internationaux et estiment qu’ils n’ont pas un juste retour. » Les fans peuvent réserver les sept billets pour voir les matchs potentiels de l’Angleterre pour 2 000 dollars, remboursables en cas de défaite.

L’autre problème est la violence. Lors de l’Euro 2016, un degré de violence rarement atteint a été constaté entre hooligans! À Marseille, les Russes ont montré une grosse puissance de frappe. Des Anglais ont été retrouvés inconscients et certains ont même parlé « d’opérations militaires » de leurs adversaires, dans un documentaire de la BBC. Arborer les couleurs anglaises lors de la Coupe du Monde apparaît désormais risqué. Les tensions politiques entre la Grande-Bretagne et la Russie suite à l’assassinat de l’espion Sergei Skripal pourraient « renforcer un sentiment anti-britannique parmi la population locale » annoncent les guides officiels. Aujourd’hui, seulement 30 000 billets ont été vendus dans le pays, soit moins qu’en Chine, en Inde ou au Pérou.

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Tony Loffreda (Montréal 2026) : « On va participer à l’essor du soccer »
Coupe du Monde 2018 : Les observations des entraîneurs du Québec
Les 10 « grands » perdants de la Coupe du Monde 2018