Coupe du Monde 2018 : l’Angleterre souligne les risques d’attentat contre son équipe

À deux mois de la Coupe du Monde 2018, l’Angleterre tire la sonnette d’alarme! Son équipe nationale pourrait être une cible de choix pour les terroristes de l’ex-État islamique à cause de la proximité de sa ville de résidence avec la région du Caucase du Nord.

Les craintes ont été révélées aujourd’hui. Le risque d’attentat contre la sélection nationale anglaise ou ses supporters est élevé cet été lors de la Coupe du Monde. La cause? Les « Three Lions » ont élu domicile à Volgograd, dans le sud de la Russie entre l’Ukraine et le Kazakhstan, ville qui se trouve à proximité du Caucase du Nord, « région qui a été la plus grande source de combattants en Syrie et en Irak avec 3 500 soldats », estime The Express. Aujourd’hui, les spécialistes estiment que 400 extrémistes ont investi la région et seront prêts à frapper dès le mois de juin. Des risques d’attentats visant Vladimir Poutine lors de la cérémonie d’ouverture sont aussi élevés. Les Islamistes voudraient se venger des attaques aériennes russes en Syrie, selon des spécialistes de l’EI.

L’Angleterre affronte la Tunise le 18 juin à Volgograd justement. Des milliers de supporters sont attendus forcément. Pour Chris Hawkins, analyste dans un centre spécialisé dans le terrorisme, plusieurs menaces planent sur la compétition : « La principale vient de personnes solitaires avec de faibles moyens. Ils peuvent attaquer les gens au couteau ou en véhicule. Ensuite, il est possible de faire exploser des bombes contre les bus et les trains. Ces combattants ont déjà l’expérience du terrain et ont bénéficié d’un entraînement militaire. Si Volgograd est une cible à haut risque à cause de son emplacement, Moscou et St-Pétersbourg le sont symboliquement et à cause de leur densité de population. »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Les 10 « grands » perdants de la Coupe du Monde 2018
Les 10 grands « gagnants » de la Coupe du Monde 2018
Coupe du Monde 2018 : la Belgique retrouve le sourire