Coupe du Monde 2018 : « Le mythe allemand est terminé »

Eliminée au premier tour de la Coupe du Monde hier après une défaite contre la Corée du Sud (0-2), l’Allemagne a perdu plus que son titre de champion. L’équipe de Joachim Löw a battu des records historiques et les médias mondiaux s’empressent de parler de « honte ». L’Allemagne n’est plus imbattable.

Une page du soccer mondial s’est tournée hier à Kazan. Pour la première fois de l’histoire, l’Allemagne est éliminée de la Coupe du Monde en phase de poules. Les partenaires de Muller ont inscrit seulement deux buts en Russie, soit le pire total de la Mannschaft depuis le début de la compétition (le précédent record était de 3 buts en 1938). « Il y a une énorme déception, un silence de mort. Chaque joueur est sans voix. » Le sélectionneur Joachim Löw sait que son avenir est dans la balance. L’entraîneur qui avait mené son équipe au sacre mondial en 2014 et remporté la Coupe des Confédérations 2017 doit rencontrer prochainement les dirigeants de la fédération pour évoquer son avenir : « Il est trop tôt pour répondre à la question, la déception est profonde en moi, alors maintenant nous avons besoin de quelques heures avant de parler demain de ce qui va se passer. »

Le monde du soccer est en émoi. Certains tentent de trouver des explications à ce drame germanique qui s’est déroulé, ironie de l’histoire, en Russie comme le suggère Neue Zürcher Zeitung (Suisse) : « L’Allemagne n’a pas su mixer les générations. L’équipe manque de figures et d’idées de leaders. » Si De Standaart (Belgique) parle de « défaite embarrassante », Voetbal International (Pays-Bas) assure que « l’équipe s’est déshonorée » alors que Fait (Pologne) parle de « honte »! En Angleterre, c’est l’extase! The Guardian assure que « il y a des choses qui sont si apocalyptiques que vous avez l’impression qu’elles ne peuvent pas arriver. » The Sun semble encore plus heureux que si les Three Lions remportaient la compétition : « le champion en titre s’envole après une défaite sanglante, et tous les Anglais de la planète ne s’en lasseront jamais, peu importe comment les Trois Lions évoluent, pour faire grimper ce résultat. » En Argentine, Clarin assure que « le mythe allemand est terminé ».

Enfin, le Brésil. Les Sud-Américains n’ont pas oublié l’humiliation sur leur terre en demi-finale en 2014 contre le futur vainqueur (7-1) : « La Corée du Sud venge le Brésil en écrivant l’ un des plus honteux chapitres de l’histoire du football allemand. » O Globo préfère parler de « malédiction du champion en titre » puisque le tour de l’Allemagne est venu après celui de la France (2002), de l’Italie (2010) et de l’Espagne (2014).

Le contrat de Joachim Löw avait été prolongé jusqu’en 2022, date de la Coupe du Monde au Qatar, après la victoire de l’Allemagne « nouvelle génération » lors de la Coupe des Confédérations 2017.

Photo : ndtv.com

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

François Bourgeais (St-Hubert) : « On donne le fouet et le bâton! »
Universitaire : Les Patriotes féminines poursuivent leur rythme, McGill surprend le Rouge et Or
« Un moment, le joueur doit faire un choix »