Coupe du Monde 2018 : Neymar, ce génie qui agace

Neymar a été l’un des principaux artisans de la qualification brésilienne aujourd’hui pour les quarts-de-finale face au Mexique (2-0). Mais la prestation de l’un des meilleurs joueurs du monde est entachée de simulations qui énervent ses adversaires.

Un but et une passe décisive contre le Mexique. O’Globo, journal référence au Brésil, est formel : « Neymar a haussé son niveau de jeu depuis le début de la Coupe du Monde. Il a été logiquement élu homme du match. La compétition a commencé pour lui. » Le joueur témoigne au coup de sifflet final : « L’émotion vient du fait que j’ai vécu beaucoup de souffrance pour me remettre sur pieds dans les temps. C’est une démonstration de dépassement, de volonté d’être avec l’équipe et de représenter mon pays. » Le Brésil applaudit la performance de son nouvel héros.

Mais les Mexicains ne l’entendent pas de cette oreille. Juan Carlos Osorio, le sélectionneur, explique sa frustration envers l’attaquant du PSG : « C’est une honte pour le foot qu’on perde autant de temps par le fait d’un seul joueur. Mes joueurs étaient fatigués de ces arrêts de jeu permanents. L’un d’eux a duré quatre minutes. Ça ne me paraît pas un bon exemple pour tous les enfants qui regardaient ce match. » De plus, Layun a marché sur la cheville de la star qui resta au sol encore plus longtemps : « Il y avait des faking fautes, poursuit le technicien. L’arbitre a favorisé le Brésil en protégeant des joueurs qui cherchaient la faute. » Les autres équipes sont prévenues.

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

François Bourgeais (St-Hubert) : « On donne le fouet et le bâton! »
Universitaire : Les Patriotes féminines poursuivent leur rythme, McGill surprend le Rouge et Or
« Un moment, le joueur doit faire un choix »