Donald Trump a-t-il compromis la candidature nord-américaine pour la Coupe du Monde 2026?

Donald Trump a soulevé une vague d’indignation aujourd’hui en qualifiant les pays d’Afrique, Haïti et le Salvador de « pays de merde ». Victor Montagliani, le président de la Concacaf, lui a répondu rapidement. L’organisation de la Coupe du Monde 2026 a-t-elle pris un coup dans l’aile?

La candidature Mexique-États-Unis-Canada pour l’organisation de la Coupe du Monde 2026 est solide. Très solide même. À tel point que le Maroc, son rival, accuse un certain retard dans l’opinion publique. Mais la récente déclaration de Donald Trump pourrait bien déséquilibrer certains acquis. Le président américain a tweeté un message insultant aujourd’hui en faisant référence aux pays d’Afrique, Haïti et Salvador : « Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ? » L’indignation est mondiale.

Pour éteindre l’incendie, Victor Montagliano, président de la Concacaf, est monté au créneau. Le Canadien a tenu à se désolidariser des propos du président américain : « Dans le monde du football, nous comprenons que la diversité des expériences et des parcours est une force pour une équipe. La famille de la CONCACAF est aux côtés de ceux qui sont venus d’Haïti et ceux qui y vivent, du Salvador et du monde entier, en rappelant que tout le monde est bienvenu sur les terrains de football. » La Confédération doit rendre son dossier pour officialiser sa candidature à l’organisation de la coupe du Monde 2026 le 16 mars au plus tard. Montréal fait même partie des villes ciblées. La FIFA prendra-t-elle en compte les tensions liées à l’immigration dans la société américaine?

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

François Bourgeais (St-Hubert) : « On donne le fouet et le bâton! »
Universitaire : Les Patriotes féminines poursuivent leur rythme, McGill surprend le Rouge et Or
« Un moment, le joueur doit faire un choix »