Ghislain, le joueur qui ne cesse de rêver au professionnalisme

Ghislain Kampoer sillonne le monde pour devenir joueur de soccer professionnel. Malgré les embûches, le joueur de 22 ans continue de croire en sa bonne étoile. Pour le moment, le défenseur central est en Inde et essaie de sortir de l’impasse.

Le début de carrière du jeune défenseur camerounais démarre bien. Après un passage au Caïman de Douala, Ghislain Kampoer s’envole au Maroc, championnat plus relevé et signe un contrat avec le TAS de Casablanca, troisième club de la ville : « J’ai quitté mon pays pour un avenir meilleur grâce au soccer, explique-t-il. Ce sport est toute ma vie! Le Maroc m’a très bien accueilli. Avec le TAS, nous sommes même remontés en première division! » Repéré par l’USM Alger, club algérien, une proposition lui est faite : « Le défenseur central s’était blessé et, grâce à un contact, je devais le remplacer, se souvient-il. Les dirigeants m’ont fait signer un pré-contrat car nous étions en fin de saison tout en me promettant un contrat professionnel la saison suivante. Je suis donc parti en vacances et je n’ai jamais reçu la lettre d’invitation pour retourner là-bas. Il m’a manqué un manager à ce moment-là. »

Retour à la case départ pour le défenseur. Afin de relancer sa carrière, il décide durant l’année 2018 de payer un agent pour lui trouver un point de chute en Inde : « C’est l’un de mes grands regrets, soupire-t-il. J’avais un salaire au début mais cela fait maintenant trois mois que nous ne sommes plus payés et aujourd’hui, je vis parmi une communauté congolaise. Je n’ai plus aucune nouvelle de mon agent. J’espère rentrer au pays au mois d’août. »

Malgré cette mauvaise expérience, le jeune Camerounais espère trouver un nouveau point de chute : « Je rêve d’Europe ou d’Amérique! Je crois en ce que je fais et j’ai envie de conquérir le monde! Le soccer m’a permis de croire en une meilleure vie et je vais tout faire pour y parvenir! »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

André Thomas (Chevaliers) : « On va jouer la gagne! »
Antony Ramel (Gatineau, PLSQ-M) : « Prenons exemple sur le FC Lanaudière »
Sandro Grande (Monteuil) : « Faire 22 points? Je suis content! »