Jeux olympiques : Un trio québécois arbitrera la finale féminine !

Le soccer québécois en finale des Jeux olympiques! Carol-Anne Chénard, Marie-Josée Charbonneau et Suzanne Morisset arbitreront demain après-midi Suède – Allemagne. Un sacré coup de projecteur sur la province, à la grande joie de Mathieu Chamberland, le Directeur technique à l’arbitrage à la Fédération du Québec. Rencontre.

Mathieu, qu’avez-vous ressenti lorsque le trio arbitral québécois a été nommé pour diriger la finale des Jeux olympiques?

Une très grande fierté. Je suis vraiment content pour elles. Vous n’imaginez pas tous les sacrifices nécessaires pour arriver à ce niveau après 20 ans d’arbitrage. Cela prend énormément de temps, d’heures d’entraînements, de voyages… Parfois, elles partent des mois entiers loin de leurs proches. Elles ont mis leurs carrières professionnelles et leurs vies personnelles au second plan pour pouvoir arbitrer. De notre côté, on a pu les épauler, vivre les hauts et les bas. C’est vraiment incroyable qu’elles obtiennent la récompense ultime : pouvoir diriger une finale olympique.

Au niveau local, n’est-ce pas une fantastique promotion de l’arbitrage?

Oui, c’est sûr. Marie-Josée Charbonneau et Suzanne Morisset animent un groupe d’arbitres féminin au Québec. Carol-Anne Chénard est plus présente du côté de l’Ontario mais est constamment disponible pour donner un coup de main s’il le faut. Elles s’impliquent beaucoup chez nous. On essaie d’ailleurs de leur offrir des matchs de haut niveau. Elles dirigent toujours ensemble des rencontres de PLSQ et d’USL. Elles ont pu se préparer avec cinq games de haut niveau chez nous avant de se rendre au Brésil.

Une telle nomination pourrait susciter des vocations. Sont-elles devenues des exemples à suivre?

C’est vrai qu’une telle visibilité est incroyable. Elles ont suivi ensemble le programme canadien de l’arbitrage. Elles ont aussi déjà dirigé la finale de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 2014 et le quart de finale de la Coupe du Monde 2015 entre la France et l’Allemagne. Il faut reconnaître le talent de ces arbitres.

Suède – Allemagne, vendredi 16h30.

Photo : Fédération de Soccer du Québec

Autres articles intéressant

Kambiz Ebadi : « On travaille pour mettre les matchs de PLSQ en live pour la saison 2018 »
Les transferts PLSQ 2018
PLFQ : Les Vikings, une équipe pas si surprenante que cela