La Chine, bientôt le meilleur championnat du monde?

Les meilleurs championnats sont en Europe. Cette vérité pourrait bien être remise en cause d’ici quelques saisons. La Chine utilise sa puissance économique pour attirer les meilleurs joueurs et copier le modèle de formation des grands clubs européens. Pour y parvenir, l’Empire du milieu n’hésite pas à puiser dans la démesure!

L’affaire Axel Witsel a fait grand bruit ces derniers jours. Le milieu de terrain belge du Zénith Saint-Pétersbourg a refusé cet hiver de rejoindre la Juventus de Turin… pour finalement signer à Tianjin Quanjian, ville situé au sud de Pékin. Une décision qui pourrait prêter à sourire voire à être moquée. Sauf qu’au passage, le père du joueur, également son agent, ainsi qu’un autre intermédiaire dans ce transfert se partagent près de 15 millions d’euros rien qu’en commission! Le joueur, quant à lui, touche désormais 18 millions d’euros par an! Shanghai SIPG, de son côté, a investi 71 millions d’euros dans l’achat d’Oscar, le milieu offensif brésilien de Chelsea, peu utilisé cette saison! John Obi Mikel, star du football nigérian, a quitté Chelsea pour Tianjin Teda pour gagner 8,5 millions d’euros annuels! Enfin, Carlos Tevez devient le joueur le mieux payé de l’histoire avec un salaire annuel de près de 38 millions d’euros, versé par Shanghai Shehua!

Pastore, Gignac ou encore Defour… Plusieurs autres stars du soccer ont reçu des propositions mirobolantes durant ce mercato d’hiver! Cristiano Ronaldo a refusé de quitter le Real Madrid mais les départs de plusieurs joueurs de très haut niveau posent forcément la question sur l’avenir des championnats européens. Le plus inquiétant est l’Angleterre. La Premier League a misé sur son attractivité économique pour attirer les meilleurs joueurs du monde, tout en minimisant la formation des jeunes. Cette semaine, deux joueurs de Chelsea ont rallié l’Asie. Combien seront-ils cet été?

Interrogé par The Sun, Xavi, ancien joueur du FC Barcelone aujourd’hui au Qatar, prévient : « La Chine a les moyens économiques pour prendre les meilleurs joueurs du moment. Ils ont déjà des stars et leurs objectifs ne font que commencer. On ne peut pas comparer la Chine à la MLS, puisque cette destination est prisée par les joueurs en fin de carrière. » L’Europe offre encore l’avantage d’une visibilité exceptionnelle grâce à la Ligue des Champions. L’Asie n’offre pas encore de véritable challenge continental. Mais à ce stade, l’argent est devenu le critère prioritaire.

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Coupe du Monde 2026 : l’Amérique du Nord est l’option la plus crédible
CAN 2017 : ce qu’il faut savoir
Coupe du Monde 2022 : la plainte contre la FIFA concernant les conditions de travail des ouvriers rejetée