Le Real Madrid est champion du Monde des clubs, Benzema retrouvé!

Le Real Madrid a assumé son statut de favori en devenant champion du Monde des clubs. Les Merengues ont battu en finale les Japonais de Kashima Antlers samedi à Tokyo. Si les Espagnols se sont imposés dans la douleur, Karim Benzema, lui, a enfin réalisé un match référence!

Le Real Madrid est champion du Monde mais que ce fut laborieux! Pourtant, le représentant européen a démarré la finale de la meilleure manière qui soit : un tir de Modric repoussé par le gardien fut repris victorieusement par Benzema (1-0, 9e). Alors que l’on pensait le match plus ou moins joué, les joueurs de Zinedine Zidane connaissaient une baisse de régime. Kashima Antlers attaquait et égalisait finalement par Shibasaki qui profitait d’une intervention ratée de Varane (1-1, 44e). En début de deuxième période, tout était à refaire. Mais Shibasaki frappait à nouveau. L’attaquant japonais dribblait trois joueurs et marquait d’un tir de plus de 20 mètres (1-2, 52e) !

Sous pression, le Real retrouvait son allant. Lucas Vazquez réalisait un une-deux avec Benzema et tomba dans la surface. Cristiano Ronaldo égalisait sur penalty (2-2, 60e). L’attaquant français était dans tous les bons coups : sa reprise  dans la surface fut repoussée par le gardien. CR7 suivait et marquait mais fut signalé en position de hors-jeu. À quelques minutes de la fin du temps réglementaire, il servait le Ballon d’Or en profondeur qui butait sur le gardien. Finalement, le Real Madrid prenait l’avantage en prolongations sur une nouvelle passe de Benzema pour Ronaldo qui, cette fois, concrétisait (3-2, 97e). Après une énième alerte sur le but de Keylor (une reprise de la tête sur la barre transversale), les Madrilènes faisaient la différence au score pour de bon grâce à Cristiano Ronaldo qui reprit un tir manqué de Kroos (4-2, 104e).

Néanmoins, tout n’est pas rose au Real Madrid. James Rodriguez a déclaré ce week-end ses envies d’ailleurs et souhaite partir le plus vite possible. Le club a jugé que ce n’était pas le moment d’en parler mais si la tension persiste, la Casa blanca devra oublier la clause de 500 millions d’euros liée à son départ.

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Coupe du Monde 2026 : l’Amérique du Nord est l’option la plus crédible
CAN 2017 : ce qu’il faut savoir
Coupe du Monde 2022 : la plainte contre la FIFA concernant les conditions de travail des ouvriers rejetée