Rien ne va plus pour la Roumanie

La FIFA a lancé une enquête sur les violences de la semaine dernière entre la Roumanie et la Pologne lors du match qualificatif pour le Mondial 2018. Défaite 3-0, la sélection de Christoph Daum est mal partie pour participer à la phase finale en Russie. Adrian Mutu, connu pour son talent et ses dérapages durant sa carrière, a enfoncé un peu plus son ancienne équipe.

Un pétard qui explose près de Robert Lewandowski, des jets de fumigène sur le terrain et une défaite 3-0 à domicile face à la Pologne. La Roumanie est dans un sacré pétrin et pas seulement au niveau sportif! La FIFA a décidé d’enquêter sur les violences qui ont eu lieu le 11 novembre dernier lors du match qualificatif pour la Coupe du Monde 2018. La sélection risque au moins une amende et une rencontre disputée à huis clos.

De son côté, Adrian Mutu, ancienne gloire et enfant terrible du soccer roumain, n’a pas hésité à descendre en flammes l’équipe, quatrième de son groupe de qualifications. Aujourd’hui directeur général du Dinamo Bucarest, il a éprouvé son inquiétude par rapport au jeu proposé : « J’ai l’impression que nous sommes pires que pendant l’Euro. Nous n’alignons pas quatre passes dans le camp adverse. Nous n’avons aucune force offensive ni le courage d’attaquer. En défense, nous manquons de concentration et commettons de grosses erreurs. »

Positionnée derrière la Pologne, le Monténégro et le Danemark, la Roumanie va devoir se transcender pour espérer décrocher l’une des deux premières places du classement qualificatives pour la Coupe du Monde.

La rédaction de Justesoccer.com

Autres articles intéressant

Coupe du Monde 2026 : l’Amérique du Nord est l’option la plus crédible
CAN 2017 : ce qu’il faut savoir
Coupe du Monde 2022 : la plainte contre la FIFA concernant les conditions de travail des ouvriers rejetée