Joël Bats, une ancienne gloire du soccer français dans le staff de l’Impact de Montréal

L’entraîneur Rémi Garde n’est pas venu seul à l’Impact de Montréal. Le technicien français a emmené dans ses valises Joël Bats, gardien et entraîneur réputé outre-Atlantique. Présentation.

Joël Bats, c’est d’abord un gardien de classe internationale. Après la demi-finale perdue contre l’Allemagne lors de la Coupe du Monde 1982, l’équipe de Michel Platini cherche un gardien d’envergure pour succéder à Jean-Luc Ettori. Joël Bats, alors portier d’Auxerre, réalise ainsi ses premières sélections pour rapidement s’imposer comme titulaire. Transféré au Paris-Saint-Germain, il connait la gloire internationale lors de la Coupe du Monde 1986 au Mexique. En quarts de finale, la France est l’outsider contre le grand Brésil qui compte dans ses rangs Careca, Zico, Socrates, Junior, Josimar… Alors que les deux équipes sont à égalité à la pause, Joël Bats repousse un penalty de Zico (considéré comme l’un des meilleurs joueurs au Monde du moment) en deuxième période. Il reproduira même l’exploit lors de la séance de tirs au but sur la tentative de Socrates! La France s’inclina par la suite en demi-finale contre l’Allemagne sur une faute de main du gardien et termina troisième de la compétition.

Éliminé lors des qualifications pour la Coupe du Monde 1990 en Italie, la France est en reconstruction et Joël Bats arrête sa carrière deux ans plus tard. Après différentes expériences comme entraîneur au PSG et à Châteauroux, il devient entraîneur des gardiens à l’Olympique lyonnais avec qui il remporte sept titres de champion de France. Il côtoie des gardiens tels que Grégory Coupet, Hugo Lloris et Anthony Lopes, tous internationaux. Il s’est aussi essayé à la chanson, mais là on vous laisse seul juge…

 

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Jimmy Briand ne signe pas à l’Impact de Montréal suite à des exigences jugées « importantes » par le club
Les U15 de l’Impact de Montréal ont gagné sans convaincre
Simon Gatti (recruteur en chef de l’Académie de l’Impact) : « On prête attention à l’attitude des joueurs »