Mamadi Camara, premier joueur PLSQ sélectionné en MLS

Formé à Longueuil, Mamadi Camara a été sélectionné la semaine dernière par le San Jose Earthquakes. Le Guinéen d’origine devient ainsi le premier joueur de l’histoire du semi-pro québécois a intégré l’élite américaine.

A 23 ans, Mamadi Camara est certainement devenu un symbole du soccer québécois. En signant au San Jose Earthquakes, l’attaquant formé à Longueuil a prouvé qu’il était possible de faire ses classes dans la province et décrocher un contrat professionnel. Mathieu Rufié, qui l’a connu en tant qu’entraîneur surtout en 2015, se souvient : « Il était difficile de ne pas percevoir un tel potentiel. Pour moi, il devait notamment s’améliorer dans la gestion de ses émotions pour optimiser son efficacité et son influence sur le jeu. » Plus tard, le jeune joueur choisit de partir pour l’université Simon-Fraser en Colombie-britannique : « Il était très déterminé. C’est l’une de ses principales forces car c’est le genre de personnes qui ne se pose pas de questions. »

Arrivé à la tête du CSL après le passage du jeune joueur, Anthony Rimasson ne cache pas sa satisfaction : « Après Zohran Bassong au LOSC, c’est un sacré coup de projecteur sur le club! De plus, on devrait toucher des frais de formation. » Beaucoup de coachs québécois investissent dans la formation désormais. Est-ce que le regard des clubs professionnels sur les clubs de la province a changé? « Je constate un peu plus d’intérêt de la part des recruteurs et agents, poursuit le directeur technique. Davantage de joueurs vont en Europe et l’Impact de Montréal supervise de plus en plus de jeunes. Nous continuons notre politique de bio-banding mais il est encore trop tôt pour tirer les premières conclusions. »

Crédit Photo : San Jose Earthquakes

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Vincent Orsida (Mistral de Sherbrooke) : « Le Fury d’Ottawa nous a respectés »
La formation au Québec, où en est-on?
Les U13 du Celtix à la découverte de la culture « foot »